Top 14 : Bordeaux-Bègles poursuit sa série, Clermont s'impose à Montpellier... Ce qu'il faut retenir de la 7e journée

Les premiers enseignements de la 7e journée du championnat de France de rugby sont tombés. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'ouvreur français Matthieu Jalibert (Bordeaux-Bègles) contre Pau, samedi 16 octobre. (GAIZKA IROZ / AFP)

La 7e journée du Top 14 a livré son lot de matchs à suspense, samedi 16 octobre. Cinq rencontres, dont quatre terminées avec moins de quatre points d'écart. Pau a failli rattraper Bordeaux-Bègles (33-37), le Stade Français a enchaîné sur le fil contre Perpignan (22-23), La Rochelle a débloqué son compteur à l'extérieur à Brive (6-8) et Castres a dominé Biarritz (38-20). Plus tard dans l'après-midi, Clermont s'est imposé à Montpellier (20-22). 

Le choc de l'après-midi : Clermont s'impose à Montpellier 

Clermont a besoin de points et Clermont est allé en chercher à Montpellier. Propulsés dans la zone rouge par la victoire du Stade Français et le bonus défensif de Perpignan, les Clermontois ont compté sur le pied de Camille Lopez pour arracher un succès précieux à Montpellier (20-22). L'ouvreur clermontois a enchaîné quatre pénalité en deuxième période pour permettre aux siens de doubler les Héraultais dans les dernières minutes. Handré Pollard a eu la victoire au bout du pied, sur une ultime penalité après la sirène. Mais le raté du Sud-Africain a permis à l'ASM de décrocher sa troisième victoire de la saison, la première à l'extérieur. 

Le chiffre : 70 points entre Pau et Bordeaux-Bègles

Bordeaux-Bègles a tremblé dans la cité du Vert Galant ! A Pau, l'UBB pensait s'être assuré un 5e succès d'affilée avec trois essais en première période, dont un doublé de son ouvreur international Matthieu Jalibert (9-27 à la pause). Mais les Palois n'ont pas abdiqué pour revenir dans le match. A sept minutes de la sirène, les voilà revenus à seulement quatre points (33-37) grâce à un essai de Youri Delhommel (73e). Les nerfs bordelais ont tenu bon pour conforter leur deuxième place du Top 14.

Le thriller : duel dans la zone rouge

Scénario tout aussi passionnant à Aimé Giral ! Perpignan et le Stade Français ont joué au chat et à la souris pendant 80 minutes, et les Parisiens sont finalement sortis vainqueurs (22-23). Dans ce duel du bas de tableau entre le 12e et le 13e du Top 14, le score s'est d'abord écrit au pied. Deux pénalités de chaque côté, mais un drop en plus pour Perpignan, après 30 minutes de jeu. Le moment choisi par Paul Gabrillagues pour inscrire le premier essai de la rencontre. Mais la réponse d'Alivereti Duguivalu n'a pas tardé pour remettre les Occitans devant avant la pause (16-13).

Le chassé-croisé ne faisait que commencer, avec un essai du troisième-ligne parisien Sekou Macalou (51e, 19-20). En jambes ce samedi, l'arrière Melvyn Jaminet pensait donner la victoire à Perpignan d'une 4e pénalité réussie (67e, 22-19). Mais les Parisiens ont arraché leur premier succès à l'extérieur grâce au pied de Léo Barré (77e, 22-23). 

Le doublé : Wilfrid Hounkpatin enfonce Biarritz

Les piliers ne sont pas les joueurs les plus représentés sur les tableaux d'affichage, plus souvent cantonnés au rude travail des rucks et de la mêlée plutôt qu'aux envolées dans l'en-but adverse. Mais le Castrais Wilfrid Hounkpatin a frappé deux fois pour faire plier Biarritz (38-20). L'international tricolore (une sélection) a inscrit les deux premiers essais de son équipe, pas inquiétée par la lanterne rouge du Top 14. 

Deux matchs restent à disputer pour la 7e journée du championnat de France. Le Racing 92 se déplace à Toulon, samedi à 21h05, et Lyon recevera Toulouse, dimanche à 21h05. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Stade Français

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.