Cet article date de plus de sept ans.

Le destin tragique des Springboks

Quelques mois après la disparition de Nelson Mandela, Stade 2 est revenu sur la face cachée de l'un des événements qui a fondé la "nation arc-en-ciel" : la victoire des Springboks lors de la Coupe du Monde de Rugby de 1995 organisée en Afrique du Sud. Presque 20 ans après, se révèle aujourd’hui un destin tragique pour certains joueurs sud-africains. Nicolas Geay et Mathias Barrois sont partis en Afrique du Sud mener l’enquête sur les raisons de l’apparition de ces maladies incurables, qui pourrait être, même si le sujet reste tabou, liée au dopage.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Joost van der Westhuizen avec les Springboks contre la France en 1995 (PHILIP LITTLETON / AFP)

Dans le cadre de ce Grand Format, on apprend que certaines "légendes" du rugby sud-africain souffrent à présent de graves maladies neurologiques, comme André Venter (3ème ligne des Springboks entre 1996 et 2001), touché par une myélite transverse.

Parmi cette génération des années 90, Ruben Kruger (3ème ligne des Springboks en 1995) est décédé. Quant au célèbre demi de mêlée Joost Van der Westhuizen et au centre Tinus Linee, ils sont aujourd’hui atteints de sclérose latérale amyotrophique, grave maladie plus connue sous le nom de "Maladie de Charcot". Nicolas Geay les a rencontrés.

Un reportage édifiant et bouleversant dont le "spectre" du dopage est perpétuellement présent...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Springboks

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.