Tournoi des Six Nations : pourquoi le monde du rugby croit en la victoire finale du XV de France

Le XV de France devra réaliser un exploit face à l'Écosse en clôture du Tournoi des Six Nations vendredi 26 mars à 21 heures (sur France 2 et france.tv). Ils doivent s'imposer avec le bonus offensif et au moins 21 points d'écart. Les hommes de Fabien Galthié en sont-ils capables ? Des spécialistes nous ont apporté une réponse... positive.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les Bleus ont attendu les derniers instants pour l'emporter face aux Gallois, samedi 20 mars 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

•  Parce qu'"il y a une dynamique très favorable pour l'équipe qui reçoit" selon Thomas Lombard, directeur général du Stade Français

"Bien sûr, plus que jamais ! D’abord parce qu’ils se sont donnés les moyens de battre le pays de Galles et qu’en battant le pays de Galles aujourd’hui tout est possible. On sait que souvent dans ce genre de configuration il y a une dynamique qui est très favorable pour l’équipe qui reçoit et qui joue la gagne. L’Écosse ne joue pas de victoire finale dans le tournoi donc oui je pense que c’est quelque chose de largement envisageable," nous a expliqué le directeur général du Stade Français. 

"Ce qui me plait dans cette équipe c’est l’organisation collective, ce qu’ils sont capables de faire dans un environnement à haute pression comme c’était le cas dans le dernier quart d’heure contre le pays de GallesBien évidemment ça ne dépend pas que de nous mais on a les moyens de battre cette équipe d’Ecosse avec la manière et surtout avec l’écart au score qui nous permettra d’espérer", a-t-il conclu.  

• Parce qu'"ils ont l'insouciance qui leur permet de se sublimer" pour Dimitri Yachvili, consultant Francetv sport 

"Oui je pense qu’ils sont capables de le faire quand on voit la physionomie du match de samedi dernier on se rend compte que cette équipe est capable de tout, à la fois d'être en difficulté et de subir pendant une grande partie du match tout comme de se sublimer lors des dix dernières minutes. Ils ont l’insouciance, un peu la fougue de la jeunesse qui leur permet de se sublimer sans trop montrer de pression donc je pense que oui ils sont capables de le faire. Ils ont les atouts et le profil de joueurs pour le faire", nous a confié l'ancien international français. 

•  Parce qu'"ils ont démontré leur potentiel offensif", d'après Vincent Clerc, consultant Francetv sport 

"Je pense qu’ils peuvent le gagner (le tournoi) parce qu'il est question de marquer beaucoup de points et ils ont démontré leur potentiel offensif avec une capacité à marquer beaucoup d’essais et à tenir le ballon, ils ont vraiment cette force là. Ils avaient aussi la force défensive, même si ça a été le défaut sur le dernier match, mais c’est quelque chose qui était un point fort donc je me dis qu’ils peuvent le régler", a déclaré l'ancien ailier. 

"S'ils arrivent à prendre la rencontre par le bon bout en ne pensant pas directement à l’écart de points mais en structurant d'abord leur match puis après faire des calculs sur la fin pour peut-être ne plus tenter les pénalités et avoir une stratégie de vraiment marquer des points, c'est possible. D’autant plus que si l’Écosse est un peu distancée au score, elle ne joue plus rien dans le tournoi, donc elle peut peut-être lâcher, consciemment ou non, ce qui peut permettre à l'équipe de France d’aller chercher une victoire dans le tournoi. Je suis optimiste je vais dire qu’il y a 60% de chance qu’ils gagnent ce tournoi", a-t-il affirmé. 

• Parce qu'"il y a une grosse force mentale en plus du caractère et de la qualité rugbystique" selon Laurent Travers, entraîneur du Racing 92 

"Je sens vraiment une dynamique positive qui est installée, une dynamique de confiance. On voit qu’il n’y a jamais vraiment eu de panique même si le match pouvait nous échapper contre le pays de Galles il ne faut pas être dupe, mais ce qui est sûr, c’est que la capacité des joueurs à revenir dans les dix dernières minutes et à faire ce qu’il faut pour renverser complètement la situation montre qu’il y a une grosse force mentale en plus du caractère et de la qualité rugbystique", nous a expliqué Laurent Travers.

"Quand il y a une dynamique comme ça qui s’installe le groupe se sent porter par un élan et je pense que cet élan va nous permettre de faire ce qu’il faut pour que l’équipe sorte vainqueur avec plus de vingt points d’écart. Je suis plus que confiant, j’y crois à 90%", a-t-il annoncé. 

Des réactions très optimistes qui permettent de croire à un potentiel 26e sacre pour le XV de France sur ce tournoi. Réponse ce soir à partir de 21 heures sur France 2 et france.tv... 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Six nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.