Tournoi des Six Nations : "On leur a quand même marché dessus", réagit Rose Bernadou après la défaite contre l'Angleterre en finale

Les Bleues étaient partagées entre satisfaction d'avoir tenu tête aux Anglaises et frustration après leur courte défaite (6-10).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JUSTIN TALLIS / AFP)

Après cette nouvelle défaite face à l’Angleterre (6-10) en finale du Tournoi des Six Nations, dans un match qu’elles ont en partie dominé, les joueuses de l’équipe de France sont partagées entre satisfaction de la performance montrée et déception de ne pas avoir remporté leur septième titre dans la compétition.

Un plan de jeu anglais perturbé

Très en vue dans cette rencontre, Rose Bernadou n’a pas mâché ses mots pour décrire le jeu très volontaire des Bleues face aux Anglaises. "Elles ne savaient plus quoi faire, elles cafouillaient leur projet de jeu qui est normalement millimétré. Elles savent ce qu’il faut faire dans n’importe quelle zone et là, elles ont fait tomber des ballons. On les a fait chier, c’était cool", s’est satisfaite la pilier du XV de France au micro de France tv sport à la fin de la rencontre.

"C’est le jeu qu’on a envie de prôner", a indiqué la buteuse Caroline Drouin après la défaite. “On sait que ça les met en difficulté, à l’image de la première mi-temps où leur volonté était de ralentir tous nos rucks et d’éviter qu’on déploie du jeu ensuite. On va continuer à travailler et rester sur ces bases-là parce que c’est vraiment le jeu qu’on a envie de mettre en place.”

"On leur a quand même marché dessus"

La joueuse du Stade Rennais s’est malgré tout montrée très déçue par la défaite. “Elles gagnent alors qu’elles ne montrent pas leur jeu. Elles ont été un peu plus pragmatiques que nous en zone de marque. C’est rageant. Encore une défaite, c’est clairement une grosse frustration” a-t-elle assurée alors que Rose Bernadou tient, elle, à garder le positif de cette finale.

Ça n’a pas suffi mais il faut qu’on soit fières de nous, a-t-elle indiqué. Il faut qu’on lève la tête, on leur a quand même marché dessus, elles ont eu mal, elles n'ont pas cru en leur jeu. Même si on a perdu, on a bien bossé, ce n’est que du positif. Il ne faut pas se mettre la tête au fond du seau.”

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.