Cet article date de plus d'un an.

Rugby : le match entre Agen et Nevers plongé dans le noir pendant 30 minutes après une action sociale contre la réforme des retraites

L'électricité a été coupée dans le stade Armandie à la 51e minute du match de la 29e journée de ProD2 entre Agen et Nevers.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les joueurs d'Agen et de Nevers lors du match de la 29e journée de ProD2 entre les deux équipes, le 27 avril 2023. (LOIC DEQUIER / MAXPPP)

La contestation sociale s'étend aux terrains de sport. Le match de la 29e journée de ProD2 entre Agen et Nevers a été interrompu par une action sociale contre la réforme des retraites, revendiquée par la CGT Energie 47, jeudi 27 avril. Le stade a été plongé dans le noir après une coupure d'électricité générale en début de deuxième période et pendant près d'une demi-heure un doute a subsisté quant à la poursuite de la rencontre.

La coupure s'est produite à la 51e minute, au moment où les Agenais, menés 10 à 14, venaient de lancer une touche et qu'un ballon porté s'organisait le long de la ligne. Selon le règlement de la compétition et le témoignage du représentant fédéral présent au stade et interrogé par Canal+, le match devait reprendre dans un délai de 30 minutes, sous peine d'être définitivement arrêté. Nevers s'est finalement imposé (21-17). Une bonne opération qui permet au club de la Nièvre de grimper provisoirement à la deuxième place du classement.

Le maire et le président du SUA comptent porter plainte

Le président du SU Agen, Jean-Pierre Fonteneau, a annoncé au micro de Canal+Sport, diffuseur de la rencontre, son intention de porter plainte. "C'est irresponsable, ce n'est pas la solution pour faire passer des messages, encore moins des messages importants", a-t-il dénoncé. Jean Dionis, le maire d’Agen, va également déposer une plainte "pour comportement dangereux", au nom de la mairie.

Une action similaire avait déjà été réalisée à Agen le 21 décembre 2019, lors d'un match de Top 14 contre Toulouse. La coupure d'électricité avait été revendiquée par la CGT Enedis à l'époque, et avait aussi eu lieu lors du match Castres-Lyon qui se jouait en même temps. Le maire d'Agen avait alors fustigé une "coupure sauvage".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.