Rugby : l'Argentine prend une revanche éclatante contre l'Australie et vire en tête du Rugby Championship

Les Pumas ont corrigé les Wallabies, samedi à San Juan, lors de la deuxième journée de la compétition regroupant les quatre meilleures nations de l'hémisphère Sud.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
L'ailier des Pumas Tomas Albornoz plonge pour inscrire un essai face à l'Australie, le 13 août 2022. (JUAN MABROMATA / AFP)

Sept essais et une correction 48-17: battue le week-end dernier, l'Argentine a pris une revanche sans appel face à l'Australie, samedi 13 août à San Juan (nord-ouest), lors de la deuxième journée du Rugby Championship. Les Pumas s'emparent dans le même temps de la tête de la compétition, qui voit s'affronter les quatre meilleures nations de l'hémisphère Sud. Ils devancent les Australiens en tête du classement, devant l'Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande.

La dernière victoire des Pumas face à l'Australie datait du 15 septembre 2018 (23-19), à Gold Coast. Leur dernier succès à domicile remontait lui à 2014 (21-17), à Mendoza. Le cinglant 48-17 de samedi est la plus large victoire argentine face à l'Australie.

Lors de leur première confrontation à Mendoza le week-end dernier, les Argentins s'étaient effondrés dans les vingt dernières minutes, s'inclinant 41-26 après avoir longtemps bousculé les Australiens. Ils ont cette fois tenu et même écoeuré des Wallabies, approximatifs et quasi transparents.

Pour ce deuxième match, James O'Connor remplaçait à l'ouverture Quade Cooper, rattrapé par une nouvelle blessure après s'être rompu le tendon d'Achille. Un nouveau coup dur pour une équipe d'Australie déjà privée de son capitaine Michael Hooper, rentré au pays pour préserver sa santé mentale.

Les Pumas démarrent en trombe et écrasent les Wallabies

Les Argentins ont démarré tambour battant, inscrivant deux essais en sept minutes seulement. Le revenant Juan Imhoff, titularisé à l'aile à la place de Santiago Cordero, a d'abord profité d'une mésentente australienne pour inscrire un essai dès la deuxième minute, le 15e du joueur du Racing 92 sous le maillot des Pumas. Un plaquage relâché par O'Connor a permis aux Argentins d'ajouter un deuxième essai par Thomas Gallo (6e), transformé comme le premier par Emiliano Boffelli.

Menés 14-0 après seulement sept minutes de jeu, les Wallabies ont réagi grâce à un essai de leur capitaine James Slipper (11e) et une transformation, puis une pénalité d'O'Connor. Mais alors qu'ils venaient de se voir refuser un essai, les Australiens, étrangement amorphes, ont laissé filer Jeronimo De la Fuente à l'essai (23e), bonifié à nouveau par Boffelli (21-10). Toujours déchaînés, les Pumas, entraînés par l'Australien Michael Cheika, ont ajouté un quatrième essai par Juan Martin Gonzalez Samso (31e), mais Boffelli n'a cette fois pas converti.

Avec quatre essais en poche, les Argentins ont regagné les vestiaires avec 16 points d'avance (26-10), eux qui en avaient déjà eu 9 points à la mi-temps samedi dernier. S'il y a une semaine, les Pumas avaient été plombés par une exclusion temporaire, ils ont beaucoup mieux négocié leur deuxième période. Une pénalité réussie par Boffelli a aggravé la marque (53e, 29-10). Puis trois nouveaux essais signés Gallo (64e), Boffelli (77e) et Albornoz (80e), contre un d'Ikitau (66e), ont enterré les espoirs australiens et assuré le point du bonus offensif.

Après une pause de quinze jours, les Argentins iront affronter le 27 août à Christchurch les Néo-Zélandais, revigorés par leur succès en l'Afrique du Sud (35-23), alors que les Australiens accueilleront les Sud-Africains à Adélaïde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.