Rugby : "Il faut revenir aux fondamentaux de ce jeu" pour éviter d'autres drames assure Marc Lièvremont après la mort d'un jeune joueur

L'ancien sélectionneur du XV de France Marc Lièvremont a réagi sur franceinfo aux annonces de la fédération et de la ligue pour réformer le rugby chez les jeunes notamment. 

Marc Lièvremont, en décembre 2015. 
Marc Lièvremont, en décembre 2015.  (?THIERRY LARRET / MAXPPP)

"Il faut revenir aux fondamentaux de ce jeu", affirme sur franceinfo vendredi 21 décembre Marc Lièvremont, ancien joueur de rugby et ancien sélectionneur de l’équipe de France, après la mort d'un jeune joueur du Stade Français, Nicolas Chauvin, le 12 décembre dernier, après un plaquage en plein match. La FFR et la Ligue nationale de Rugby (LNR) se sont réunis vendredi pour réformer la catégorie Espoirs.

On a abandonné notre formation. C’est ça le fond du problème. La conception de notre jeu qui était à la base, un rugby d’évitement, un rugby d’intelligence, a mué progressivement en quelque chose essentiellement basé sur le défi physiqueMarc Lièvremontà franceinfo

"Il faut changer énormément de choses. On est à un an de la Coupe du monde, donc sur le haut niveau, il ne faut pas y compter. Il est impossible que ces mesures soient appliquées à court, moyen ou long terme. Mais, pour les jeunes joueurs, il aurait fallu agir bien avant ça, en changeant notre modèle de formation", poursuit l'ancien entraîneur du XV de France.

"Il y a une forme de détresse pour les amoureux du rugby. On perd des licenciés tous les jours. Ça me navre", explique-t-il. "Ce sport je l’ai vécu, je l’ai pratiqué dès le plus jeune âge. L’essence même de ce sport, c’est former des gamins et les aider à se développer, à grandir. Et il faut absolument revenir à ces fondamentaux-là", affirme Marc Lièvremont.