Cet article date de plus de sept ans.

Rugby : encore deux finales et bye bye Jonny Wilkinson

L’heure de la retraite a sonné pour l’ouvreur Jonny Wilkinson. Le roi du drop a annoncé lundi dans un communiqué qu'il quittera le terrain du Racing Club Toulonnais après les deux finales de la fin de saison, en Coupe d’Europe et en Top 14. Le héros du titre mondial de l’Angleterre en 2003 avait déjà pris sa retraite internationale en 2011.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© maxppp)

L’annonce ce lundi de la retraite de Jonny Wilkinson est une confirmation, plus qu’une surprise. Le rugbyman anglais du Racing Club Toulonnais (RCT) fêtera dimanche ses 35 ans et dans l’entourage du club varois, on s’était déjà fait une raison. Il ne manquait plus que la date. Ce sera à la fin de cette saison.

Un Anglais sous le soleil varois

La rade de Toulon a accueilli Jonny Wilkinson il y a cinq ans. Il comptait à son palmarès un titre de champion du monde et trois victoires dans le tournoi des Six Nations. Le Britannique s’est très vite intégré à l'ambiance de son nouveau club. Lui, le placide, le méticuleux, au milieu de la passion parfois irraisonnée qui entoure le rugby à Toulon. En 2013, il a remporté avec le club du Var, le premier titre de champion d’Europe de sa carrière.

Il lui reste désormais deux matches pour étoffer encore son palmarès, une nouvelle finale européenne samedi, contre les Saracens de Londres le 24 mai à Cardiff et la finale du championnat de France (Top 14) une semaine plus tard, face à Castres, au Stade de France.

L’heure est à la concentration, pas au pot de départ

Pas de plateau télé, pas de conférence de presse, c’est par un communiqué sur le site du RCT que le joueur a officialisé son départ. Jonny Wilkinson laisse clairement entendre que la retraite, il y pensera plus tard, après les enjeux de fin de saison. 

"Je souhaite annoncer officiellement ma retraite de joueur de rugby aujourd’hui. Par contre, ce n’est pas du tout  le moment de se concentrer sur ma retraite car je voudrais focaliser toute mon attention et mon énergie sur l’équipe et ces deux derniers matchs de la saison."

Une annonce discrète, la volonté de ne pas déstabiliser l’équipe, c’est du Wilkinson tout craché pour le consultant rugby de France Info, Guy Accocebery :

"C’est le départ d’un très grand du rugby mondial, à placer dans le Top 10 des meilleurs de l’histoire de l’ovalie."

 

19.05.2014 rugby wilkinson consultant*
écouter

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.