Cet article date de plus d'un an.

Rugby : derrière Clermont-Toulouse, le match Parra-Lopez contre Dupont-Ntamack, ou le choc des générations

L’ASM Clermont reçoit le Stade Toulousain au Stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand ce dimanche à 16 heures en quarts de finale de la Coupe d'Europe de rugby. Et les regards seront forcément tournés vers les deux charnières, l'une des clefs de la rencontre.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le demi de mêlée français de Toulouse Antoine Dupont court avec le ballon pendant le match de Top 14 entre l'ASM Clermont et le Stade Toulousain au Stade Marcel-Michelin de Clermont-Ferrand, le 6 septembre 2020. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Clermont face à Toulouse, c'est l'une des affiches des deux quarts de finale de la Coupe d'Europe de rugby, dimanche 11 avril. Après Bordeaux/Racing 92 (13h30), ce deuxième duel franco-français de la journée en Champions Cup est un classique. Les deux équipes vont compter sur leurs deux charnières qui pourraient faire basculer la rencontre d'un bord comme de l'autre.

>> Champions cup : cinq chiffres à connaître avant le quart de finale entre Clermont et Toulouse

D'un côté, le duo auvergnat Morgan Parra-Camille Lopez, tous deux 32 ans, anciens piliers de la maison bleue. De l'autre, les jeunes pousses toulousaines Antoine Dupont-Romain Ntamack, nouveaux gardiens du temple tricolore du haut de leurs 24 et 21 ans. Comme le résume le pilier Cyril Baille, c'est ce quatuor qui donnera le tempo de la rencontre : "Ce sont des chefs d'orchestre, que ce soit à Clermont ou à Toulouse. On sait que s'ils vont bien, l'équipe va bien."

À ce jeu, avantage au duo toulousain qui attire toutes les louanges, à écouter l'entraîneur de Clermont, Franck Azema, qui en parle tout simplement comme la meilleure charnière du monde. "Je crois que c'est évident, quand on voit leurs performances, à la fois en club et en équipe nationale, ce n'est pas leur passer la pommade : c'est vrai, assure l'entraîneur auvergnat. Ce sont deux garçons à la fois très jeunes, avec déjà beaucoup de maturité sur le poste, et le fait qu'ils soient associés en permanence fait qu'ils ont des repères qui sont, dans les moments de difficultés, importants pour l'équipe."

L'expérience toulousaine, "l'entraînement du night clubber"

De là à dire que l'affaire est pliée et que le passage de relais symbolique aura lieu lors de ce quart de finale de Coupe d'Europe... Il ne faudrait pas oublier l'expérience, ce que le manageur de Toulouse, Ugo Mola, appelle "l'entraînement du night clubber". "Je ne sais pas si c'est un choc des générations, c'est aussi un choc de cultures et de jeu, affirme l'entraîneur toulousain. Pour l'instant, la fraîcheur d'un côté, et l'expérience de l'autre... Mais l'expérience, vous savez, c'est comme un habitué des boîtes de nuit, tant qu'on n'y rentre pas, on ne sait pas !"

"Laissons à Dupont-Ntamack le temps d'avoir des habitudes de haut niveau. Sur le plan de l'expérience, c'est sûr que Parra-Lopez en ont beaucoup."

Ugo Mola, manageur du Stade Toulousain

à franceinfo

La charnière Morgan Parra-Camille Lopez, c'est en effet près de 150 matchs de Coupe d'Europe à eux deux, plus du double de leurs vis-à-vis. C'est aussi l'habitude des grands rendez-vous. Et c'est pour cela que le consultant rugby de franceinfo, Guy Accocébéry, voit les anciens garder l'ascendant, au moins encore aujourd'hui. "J'imagine bien Morgan qui va être un peu malin sur certains coups, confie-t-il. Par rapport au contexte du match, sur une saison entière, je dirais que bien sûr, Antoine et Romain sont au-dessus, maintenant. Mais c'est un quart de finale de Coupe d'Europe, ça risque d'être sous la pluie, et c'est vraie que la carte expérience me pousse à mettre un petit billet sur la charnière de Clermont."

Mais comme l'écrivait Simone de Beauvoir, "la jeunesse n'aime pas les vaincus". Alors comptons sur Antoine Dupont et Romain Ntamack pour donner du fil à retordre aux anciens et déjouer les statistiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.