Champions Cup : pourquoi le match entre le Racing 92 et La Rochelle est-il délocalisé à Lens ?

Une demi-finale d'une coupe d'Europe de rugby au stade Bollaert, c'est une première. Et pour cause, la Défense Arena, l'antre des Parisiens, n'était pas libre ce week-end.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Depuis octobre 2017, Paris La Défense Arena acceuille les matchs du Racing 92, mais reste avant tout une salle de spectacle assure le président du club de rugby. (JULIEN DE ROSA / AFP)

Le Président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, a toujours été très clair concernant Paris La Défense Arena : l'antre des Ciel et Blanc depuis octobre 2017, est avant tout une salle de spectacles, la plus grande d'Europe, plus qu'un terrain de sport. Car comme il le souligne, "les Rolling Stones ou Céline Dion rapporteront toujours plus d'argent que n'importe quel match de rugby". Et après deux ans de crise sanitaire, le renflouement des caisses passe par l'organisation de concerts, qui génèrent près de 80% du chiffre d'affaires de l'enceinte. 

C'est donc le cas pour ce week-end de coupe d'Europe de rugby : la deuxième demi-finale de Champions Cup, la grande Coupe d'Europe de rugby, qui oppose dimanche 15 mai le Racing 92 à La Rochelle, est exceptionnellement délocalisée à Lens et son mythique stade Bollaert, temple du football Sang et Or. L'Arena, l'habituel terrain du Racing, a été réservé pour un double concert du groupe de hip hop Sexion d'Assaut. 

"Promouvoir le rugby dans le Nord, c'est très positif"

Un choix qui n'a pas du tout plu aux Rochelais, avec un déplacement jugé trop lointain pour les supporters. Mais une délocalisation qui répond à une logique économique pour les Franciliens. Ce sont en effet les spectacles qui permettent au club de rugby des Hauts-de-Seine de vivre, et non la seule billetterie des matchs qui attirent en moyenne 15 000 personnes. 

Le manager du Racing 92, Laurent Travers, préfère positiver : "On aurait préféré jouer à Paris La Défense Arena, mais on connaît la situation et il était important que l'on puisse avoir un équilibre sur le côté financier. Donc pour que tout le monde s'y retrouve, il y aura des gens qui chanteront à Paris et d'autres qui joueront au rugby à Lens. Après, promouvoir le rugby dans le Nord de la France, je trouve que c'est très positif. Bien sûr que pour nos supporters, ça peut être difficile, pour ceux de la Rochelle aussi, mais il ne faut pas oublier qu'il y aura d'autres supporters, ceux du Nord !" a-t-il plaidé. 15 000 spectateurs sur 38 000 possibles sont espérés au stade Bollaert.

De son côté, le 3e ligne de La Rochelle, Victor Vito, double champion du monde avec les All Black, est toutefois impatient de découvrir l'antre des Sangs et Or : "J'ai entendu dire que c'était un stade mythique pour le foot. Je suis Néo-Zélandais et, désolé, je ne suis pas vraiment au courant parce qu'on est nul au foot ! Mais j'ai entendu parler de ce stade, et j'ai hâte de le découvrir et d'y jouer !"

"L'ambiance va être assez cool. J'ai hâte d'aller là-bas et tant qu'il y a une pelouse avec des lignes de rugby, c'est confortable pour nous"

Victor Vito

à franceinfo

D'ailleurs, si le Racing 92 se qualifie pour les phases finales de Top 14, le week-end des barrages, les joueurs laisseront à nouveau leur place sur la scène de l'Arena à Elton John.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Racing 92

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.