Champions Cup : l'UBB et Clermont se relancent, Montpellier humilié au Leinster… Ce qu’il faut retenir des matchs de la 3e journée dimanche

Les joueurs héraultais ont ouvert le bal des clubs français dimanche avec une très lourde défaite (89-7) au Leinster.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'ailier Bordelo-Béglais, Nathanael Hulleu, contre les Gallois des Scarlets, le 16 janvier 2022. (Crédit ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

Après le faux-pas de Toulouse en Angleterre et les victoires de La Rochelle et du Racing samedi, c'était au tour de Montpellier, de l’Union Bordeaux-Bègles et de Clermont, dimanche 16 janvier, de s’écharper pour préserver leurs chances de qualification en huitièmes de finale de Champions Cup. Retour sur les résultats des joutes de la troisième et avant-dernière journée des phases de poules.

L’UBB et Clermont se donnent le droit de rêver

Ils étaient au pied du mur. Après un quasi non-match en ouverture contre Leicester (défaite à domicile 16-13) et un nul décrété par l’EPCR, l’UBB se devait de l’emporter à la maison face aux Scarlets pour conserver une chance de gratter une place en huitièmes de finale de la Coupe d’Europe. En dominant les Gallois (45-10), bonus offensif à la clé, l’UBB s’est totalement relancée dans la course à la qualification. Bien entrés dans leur match, les Bordelo-Béglais ont d’abord manqué de maîtrise pour concrétiser leur domination face à des adversaires qui débutaient à Chaban-Delmas leur campagne européenne après un forfait et une annulation.

Jalibert comme détonateur

Malgré un chiffre colossal de 80% d’occupation après 20 minutes, le score était de 0-0. Puis, l’ouvreur international, Matthieu Jalibert a pris le match à son compte et débloqué la situation. Un soutien déterminant et trois passes à son actif - rien que ça - permettent à son compère de sélection Cameron Woki de planter le premier essai du match (21e, 7-0). Le numéro 10, qui devait débuter sur le banc, est également impliqué sur les essais de Louis Bielle-Biarrey (18 ans, première titularisation, auteur d’un triplé) et de Geoffrey Cros (27e, 30e, 20-0).

Revivez les meilleurs moments du match entre l'Union Bordeaux-Bègles et les Llanelli Scarlets. Emmenés par un excellent Louis Bielle-Biarrey, un Cameron Woki omniprésent et un Cordero inspiré, l'UBB n'a fait qu'une bouchée des Gallois, trop imprécis. Un ton au-dessus, Bordeaux décroche logiquement le bonus offensif (45-10). Pour les Scarlets, l'aventure européenne est déjà terminée.

L’UBB a ensuite pu dérouler en marquant sept essais au total sous la baguette d’un surprenant Santiago Cordero, ailier replacé en demi de mêlée pour l’occasion. Rassurants et de nouveau dans la course à la qualification, les joueurs de Christophe Urios auront néanmoins  un combat féroce à mener dans l’écrin des Tigers de Leicester pour décrocher leur ticket pour le tableau final. Seule ombre au tableau de ce match dominical, la sortie sur blessure de Matthieu Jalibert à la 47e minute.

Un Penaud taille patron

Il aura fallu patienter jusqu’aux derniers instants de cette rencontre entre Clermont et Sale pour déterminer le vainqueur de ce mano a mano étouffant. Titularisé au centre pour la cinquième fois de la saison, l’ailier tricolore Damian Penaud, très inspiré (un essai à la 40e minute), a emmené l’ASM dans son sillage pour décrocher une précieuse victoire (25-19) face aux Anglais. Grâce à ce succès, les Clermontois peuvent toujours aller chercher une place en huitièmes de finale, samedi prochain sur la pelouse de l’Ulster. 

Après un festival de six essais en première période et une multitude de cadeaux offerts par l’ASM à ses adversaires du jour, les débats se sont crispés. Une flopée d’en-avants a annihilé la moindre initiative offensive tandis que les ballons rendus à l’adversaire se sont multipliés (15 côté clermontois, 19 du côté des Sharks). La patte gauche de Morgan Parra, entré à l’heure de jeu, n’a pas tremblé pour offrir six points supplémentaires et permettre à Clermont de mettre fin à une série de quatre défaites consécutives à domicile en Champions Cup.

Défaite historique de Montpellier contre le Leinster

La défaite sur tapis vert concédée contre Montpellier à l’aller sur décision de l’EPCR leur était restée en travers de la gorge. Les Irlandais du Leinster se sont empressés de remettre les choses à leur place. Le quadruple champion d’Europe, et prétendant au titre final, a étrillé sans grande surprise une équipe héraultaise profondément remaniée en s’imposant (89-7, 13 essais à 1). Montpellier, vainqueur de la Challenge Cup la saison passée, a concédé la plus lourde défaite de son histoire en Coupe d'Europe.

Cinq semaines que le Leinster, durement touché par le coronavirus, n’avait pas joué, il est peu de dire que les Irlandais en avaient des fourmis dans les jambes. Propre en conquête, dominateur dans les impacts, le dauphin de Rugby Championship a étouffé son adversaire (77% d’occupation, 60% de possession et deux essais en dix minutes). Grâce à un jeu de passes après contacts de grande classe, il lui a fallu moins d’une demi-heure pour embarquer le bonus offensif et se mettre définitivement à l’abri (24e, 28-0).

Si les Irlandais ont fait un grand pas vers la qualification en huitièmes de finale, les joueurs de Philippe Saint-André ne sont pas mathématiquement éliminés. Il faudra néanmoins réaliser un exploit lors de la réception d’Exeter, qui les avait fessés à l'aller (42-6).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Racing 92

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.