Cet article date de plus de dix ans.

Philippe Saint-André : "Mettre en place une structure" pour le XV de France

Moins d’un mois avant sa prise de fonctions comme entraîneur du XV de France, Philippe Saint-André livre sa vision des quatre prochaines années. Quatre années pour refonder un groupe Bleu.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

A 44 ans, l’ancien trois-quarts aile international va entraîner un XV de France qui vient d’échouer de peu en finale de la Coupe du monde. La tâche s’annonce immense, il faut relancer la machine, trouver de nouveaux éléments, voire changer complètement de philosophie. De 1990 à 1997, alors qu’il joue à Clermont, il est capitaine de l’équipe de France de rugby et apparemment il sait ce qui l’attend.

Il faudra "être les meilleurs possibles dès le Tournoi des six nations" explique le futur entraîneur du XV de France, mais aussi "penser à rajeunir sur quelques postes parce que les joueurs qui ont 35 ou 36 ans ne seront pas automatiquement présents en Angleterre" en 2014 pour la prochaine Coupe du monde.

Il faudra être les meilleurs possibles dès le Tournoi des six nations

L’ancien entraîneur du RC Toulon ne se fait pas d’illusion, il "sait qu’à certains postes, comme en première ligne, on n’a pas énormément de Français" . Il va donc aller chercher parmi les joueurs espoir qui débutent dans le Top 14.

"Le Goret" voudrait surtout miser sur un maximum de confrontations avec les équipes du Sud : "Tous les mois de novembre, ce serait bien de pouvoir jouer la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Australie parce que c’est en les jouant plus souvent que tu vas t’habituer à leur niveau et que tu vas apprendre à les gagner." Tout un programme tant ces test-matchs sont difficiles.


Le projet du nouvel entraîneur du XV de France, Philippe Saint-André
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.