En manque de temps de jeu, un rugbyman professionnel se met en vente sur Le Bon Coin

Joueur de Grenoble (Top 14), Jonathan Best n'est quasiment pas apparu sur le terrain cette saison. Sa petite annonce a été rapidement retirée du site.

Jonathan Best sous les couleurs de Grenoble, le 7 avril 2012 à Bourgoin (Isère).
Jonathan Best sous les couleurs de Grenoble, le 7 avril 2012 à Bourgoin (Isère). (MAXPPP)

C'est une drôle de manière de demander son transfert. Le Français Jonathan Best, joueur professionnel de rugby en manque de temps de jeu dans son club de Grenoble (Top 14), s'est mis en vente, jeudi 10 novembre, sur Le Bon Coin. "Rugbyman professionnel de première main cherche club de Top14/Pro D2", décrit l'annonce postée peu avant 22 heures, en soulignant avec humour son "rapport qualité-prix imbattable".

"Toutes les révisions ont été faites, le contrôle technique est OK... [...] Ne consomme pas trop de salaire, mais sait consommer ses adversaires", détaille le joueur, que le monde de l'ovalie hexagonale connaît pour ses chroniques dans les médias et son franc-parler. Évoquant sa situation actuelle difficile au sein du FCG, où il est peu utilisé, Jonathan Best rappelle, non sans une pointe de sarcasme, qu'il est "au chaud au garage depuis plus d'un an".

Une annonce rapidement supprimée par le site

"Ne roule plus aussi vite que sur les premières années, mais garde une endurance et une persévérance optimale", ajoute-t-il. "Peut être libre de suite, si accord avec le garage actuel, ou dispo à partir de juillet prochain !" Un humour qui n'a pas plu au site Le Bon Coin, qui a rapidement botté en touche et désactivé l'annonce.

Pensionnaire depuis 2005 du FCG, où il a été un titulaire indiscutable, le 3e ligne de 33 ans n'a jamais vraiment réussi à revenir au premier plan après une grave blessure contractée à l'épaule en 2014. Cette saison, alors que son club lutte pour le maintien, il n'a été aligné qu'à quatre reprises par le staff grenoblois. En 2015, le joueur a créé un site d'informations sportives locales. Lorsqu'il n'est pas sur le terrain, il n'est donc pas rare de le croiser en tribunes... où il commente les matchs de ses coéquipiers. Reste à savoir de quelle manière la direction du club jugera ce coup de pub.