DIRECT. Rugby : suivez France-Angleterre, le match d'ouverture du Tournoi des six nations

Avec ce traditionnel "crunch", l'équipe de France souhaite mettre derrière elle une année 2013 pauvre en victoires.

L\'équipe de France de rugby s\'entraîne à Marcoussis (Essonne) avant son match contre l\'Angleterre, le 30 janvier 2014.
L'équipe de France de rugby s'entraîne à Marcoussis (Essonne) avant son match contre l'Angleterre, le 30 janvier 2014. (MARTIN BUREAU / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Avec ce match, Philippe Saint-André veut "donner le tempo" du Tournoi des six nations. Les hommes du sélectionneur français débutent la compétition avec un gros morceau, en recontrant l'Angleterre au Stade de France. Un choc aux allures de défi pour les Bleus.

2013, année noire pour le XV de France. Les Bleus veulent mettre de côté l'année passée, marquée par huit défaites, pour un nul et seulement deux victoires. L'équipe s'est également illustrée en terminant bonne dernière du Tournoi précédent. "Il faut rentrer dans les résultats, dans la performance", réclame le sélectionneur Philippe Saint-André.

 Le défi de l'attaque. 2014 sera "l'année de l'efficacité", annonce Saint-André. Il en faudra pour faire sauter le verrou des défenses car l'attaque a été l'un des grands points faibles des Bleus : seulement treize essais marqués en onze matches l'année passée.

 Le Mondial 2015 en ligne de mire. L'équipe de France souhaite se rassurer, à un peu plus d'un an et demi de la prochaine échéance. Il y a urgence, pour une équipe sans "colonne vertébrale", analyse l'ancien sélectionneur Pierre Berbizier dans Sud Ouest.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RUGBY

20h04 : Pffiiooou, on se remet de ses émotions et on enchaîne sur le point sur l'actu.   Entrée en scène réussie pour le XV de France qui bat l'Angleterre en ouverture du Tournoi des six nations (26-24). Une victoire chanceuse, mais une victoire quand même.

 Manifestations monstres en Espagne, conséquentes en France, contre le projet de loi anti-avortement du gouvernement espagnol.


 La présence de représentants du gouvernement et de l'opposition ukrainienne lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères à Munich n'a pour l'instant rien donné de concret, les deux camps s'accusant de violences et de tortures.


• Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls met en garde la Manif pour tous contre d'éventuels débordement en marge du cortège de demain. De son côté, les organisateurs du défilé font appel à des huissiers pour contrôler l'action de la police.


20h00 : Vous avez raté l'essai de Fickou qui a permis aux Bleus de l'emporter contre l'Angleterre ? Le voici :


(FRANCE 2)

19h59 : Félicitations les gars !

19h59 : Bravo les Bleus ! Comme quoi, j'avais raison pour mon menu de ce soir. Rosbif pour tout le monde !

19h54 : J'y ai cru!!! 26-24 énorme match

19h53 : La France remporte in extremis son premier match du Tournoi des six nations contre l'Angleterre (26-24, 3 essais à 2).

19h50 : Devant son poste, l'ancien joueur (anglais) de l'OM Joey Barton est dépité. 

19h50 : Crunchera bien qui crunchera le dernier !

19h49 : ESSAAAAAAAAAAAAAIIIII !!!!!!

19h49 : Incroyable Gaël Fickou. A peine entrée en jeu, le centre du Stade Toulousain marque un essai tout en vitesse. Les Français repassent devant grâce à une transformation de Maxime Machenaud () !

19h45 : Les Français doivent à tout prix marquer un essai, car les Anglais ont ajouté une pénalité (, 74e). Mais les Bleus continuent à avoir les pires difficultés à construire une attaque.

19h40 : Maxime Machenaud passe la pénalité de l'espoir, les Français reviennent à deux petits points des Anglais (, 10 minutes à jouer).

19h38 : Déçu par la charnière ! Plisson a trop redonné de ballons aux Anglais!

19h38 : note que la charnière, notamment l'ouvreur Jules Plisson, a nettement décliné en seconde période. Ce dernier n'a plus aucune influence sur le jeu. 

19h35 : On va se faire cruncher...

19h34 : Résumer cette seconde période en cinq mots, c'est l'oeuvre de @lolitonc.

19h28 : L'Angleterre mène toujours à 20 minutes de la fin et c'est on ne peut plus mérité au vu de la deuxième période (et même un peu de la première, où ce sont les seuls à avoir développé du jeu). 

19h22 : Je sais, c'est dur. Mais l'essai anglais de Burrell conclut une magnifique action collective et vaut la peine d'être revu. 


(FRANCE 2)

19h21 : Les forces des joueurs du XV de France ont décliné en même temps que le volume sonore des supporters des Bleus, qui font plus de bruit quand les Bleus dominent, manifestement. pour les Anglais, 56e minute.

19h13 : La France ne tient pas la distance : Luther Burrell, première sélection dans le Tournoi, inscrit un essai limpide, à la suite d'une belle action collective qui a mis totalement hors de position la défense tricolore. Les Français semblent très émoussés, et les Anglais passent devant (, 49e).

19h05 : Essai refusé, mais les Anglais récupèrent tout de même une pénalité, réussie. Les Français vont devoir se reprendre sous peine de se faire rattraper (, 44e).

19h04 : C'est reparti dans le Tournoi des six nations.... et les Anglais viennent de trouer à nouveau la défense française, par Danny Care, qui semble aplatir le ballon dans l'embut. L'arbitre fait appel à la vidéo, mais les Bleus semblent encore un peu aux vestiaires... Sur les images, c'est très difficile de se faire une idée.

18h57 : L'arbitre devrait changer de juges de touche, plaquage sans ballon, piétinement sur Nyanga sur son bras et toc on se prend un essai. On les aura, les Rosbeefs ! 

18h56 : Bon rythme dans ce début de partie des Français. Ils ont pris les Anglais dans tout les compartiment du jeu. Mais attention au réveil du XV de la Rose !

18h55 : Au moment où vous nous envoyez votre analyse de la première période dans les commentaires, revoyez quand même l'essai anglais pour ne pas trop verser dans l'enthousiasme.


(FRANCE 2)

18h48 : C'est la pause au Stade de France (dont la pelouse ressemble, par endroit, à un champ de patates) et la France mène 16-8 à la pause. "Un juste reflet de la première période", estime le journaliste du Times, David Walsh, sur Twitter.

18h44 : Petit bémol après cette entame de rêve : les Anglais marquent un essai, en coin, dans la boue, par Mike Brown. Pourtant, au départ de l'action, ça n'était pas gagné : une passe dans les chaussettes permet de décaler Brown, qui se retrouve face à trois défenseurs français... mais ce dernier parvient à les contourner. juste avant la pause.

18h41 : La mêlée française est très bonne ! Et Benjamin Kayser un super talonneur !

18h41 : Vous êtes nombreux dans les commentaires à souligner la qualité de la mêlée française. Ce secteur de jeu était déjà costaud en 2013, et pour l'instant le pack rend une copie parfaite contre les Anglais (, 34e).

18h35 : Ce soir au dîner chez moi c'est rosbif. Et chez vous ? :)

18h35 : Même sur les mêlées, les Anglais reculent. Dans tous les compartiments du jeu, les Français ont supérieurs. Du coup, @anonyme a déjà son menu pour le dîner. Et vous ?

18h32 : Ils sont bien parti les petits !

18h31 : 25 minutes de jeu, pour les Français. Si vous avez manqué le second essai, signé Yoann Huget sur une passe décisive du ballon, séance de rattrapage : 
(FRANCE 2)

18h21 : Essai chanceux pour les Bleus, mais essai quand même ! Sur une action de contre, Brice Dulin décoche un coup de pied vers la ligne d'essai anglaise. Deux joueurs du XV de la Rose sont sur le ballon, mais le ballon est favorable à Yohann Huget qui récupère le ballon et marque tranquillement. Philippe Saint-André sourit, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un moment sur son banc. pour la France, après un nouvel échec au pied de Jean-Marc Doussain. 

18h14 : 10 minutes de jeu, ce sont les Anglais qui ont le ballon, mais qui font les fautes de main, alors que les Français jouent en contre en ayant régulièrement recours au jeu au pied... Soit l'inverse de tous les clichés sur ces deux équipes ! pour les Bleus, suite à une pénalité de Doussain.

18h11 : Vous avez manqué la première minute du match et le premier essai français ? Replay : 


(FRANCE 2)

18h08 : Juste après l'essai, le capitaine Pascal Papé avait demandé aux Bleus de ne pas se déconcentrer. C'est à moitié réussi, car les Anglais viennent de marquer sur une pénalité consécutive à une erreur tricolore. après 6 minutes de jeu.

18h04 : La bonne nouvelle du moment vous est donnée par l'agence de stats Infostrada : sur ses quatre derniers matchs des Six nations, l'Angleterre n'a marqué qu'un seul essai, par Manu Tuilagi contre la France, il y a un an. Heureusement, le centre anglais est forfait cette année.

18h04 : Première minute, premier essai pour les Bleus, signé Yoann Huget sur une ouverture rasante lumineuse de Jules Plisson, qui démarre de façon extraordinaire sa première sélection ! pour les Bleus, Doussain ayant loupé la transformation.

17h59 : On récapitule rapidement les points forts de la composition du XV de France : 

- la charnière est composée de deux jeunots de 22 ans, Jean-Marc Doussain à la mêlée et Jules Plisson à l'ouverture

- trois joueurs français découvrent le Tournoi dans la peau d'un titulaire

- le capitaine français, Thierry Dusautoir, s'est blessé et cède le brassard à Pascal Papé, l'expérimenté patron du pack français. 

17h55 : Hop hop hop, avant le rugby, le point sur l'actu. •  L'ensemble du littoral atlantique est en vigilance orange en raison de risques de submersion. Si aucun incident notable n'a été relevé, de nombreuses villes du Sud-Ouest ont été inondées. 

Manifestations monstres en Espagne, conséquentes en France, contre le projet de loi anti-avortement du gouvernement espagnol.

La présence de représentants du gouvernement et de l'opposition ukrainienne lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères à Munich n'a pour l'instant rien donné de concret, les deux camps s'accusant de violences et de tortures.

Si l'équipe de France perd contre l'Angleterre, vous saurez pourquoi en lisant cet article.

17h40 : Le Stade de France se remplit peu à peu. Sachez que le terrain est gras, ce qui sera plutôt un avantage pour les Français. Et oui, désormais ce sont les Anglais qui déploient un jeu d'attaque ambitieux, qui peut être handicapé par des conditions climatiques difficiles. Côté français, on n'a pas vu grand chose depuis deux ans en terme de combinaisons offensives.Dans l'autre rencontre de l'après-midi, le Pays de Galles s'est difficilement défait de l'Italie, 23-15 (2 essais partout).