Cet article date de plus de six ans.

L'Ecosse énervée par... l'interdiction des cornemuses dans les stades

Mauvaises nouvelle pour l'Ecosse en ce début de Coupe du monde : leurs supporters n'auront pas le droit de jouer de la cornemuse. Résultat, l'équipe et les fans sont en colère, et une pétition parlementaire a même vu le jour.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les Ecossais sont déçus par l'interdiction des cornemuses. (IAN MACNICOL / AFP)

"Quand vous pensez à l'Écosse, vous pensez à la cornemuse", a déclaré  vendredi le talonneur écossais Ross Ford. Forcément, les deux semblent très souvent liés. Et il semblerait qu'au rugby, l'utilisation de cet instrument soit très précieux pour le XV. C'est en tout cas ce que confirme Fort : "Quand vous vous échauffez et que vous les entendez, c'est un grand coup de  pouce pour les joueurs". La cornemuse fait en effet partie des objets interdits pendant la Coupe du monde, au même titre que les tambours, les cornes de brume et les vuvuzelas. Le but est bien entendu que les autres spectateurs ne soient pas gênés par ces intstruments festifs mais très bruyants. 

Les organisateurs ont déjà annoncé qu'ils maintiendraient cette interdiction, malgré "le rôle significatif des cornemuses  dans l'histoire du rugby écossais et mondial". Vingt-et-un députés écossais ont ainsi signé une pétition, demandant au comité d'organisation de revenir sur leur décisions, en pointant le fait que "les cornemuses ne sont pas dangereuses". Pour l'ancien capitaine du XV d'Ecosse, David Sole, cette interdiction est "absolument ridicule. Entendre les cornemuses unit la foule derrière l'équipe, retirer  cela est une décision terrible et désavantageuse pour les Écossais". Ceux-ci rentrent en lice dans la compétition mercredi, face au Japon. Et sans leurs cornemuses. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.