Cet article date de plus de six ans.

L'Afrique du Sud veut organiser la Coupe du monde en 2023

L'Afrique du Sud souhaite organiser la Coupe du monde de rugby 2023, a confirmé sa fédération: "Nous sommes décidés à faire acte de candidature", a déclaré son président, Jurie Roux, dans un communiqué. 28 ans après le sacre des Springboks contre les All Blacks en finale en 1995 et la remise de trophée par Nelson Mandela, la Fédération sud-africaine souhaite renouer avec l'événement.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Nelson Mandela remet la Coupe du monde à François Pienaar, le capitaine des Springboks. Cette image a fait le tour du monde. Elle a été le symbole de la "réconciliation" d'un pays, après les années sombre de l'Apartheid. Cette histoire a même fait un film de Clint Eastwood. "A l'époque de ce tournoi, cela fera 28 ans que Nelson Mandela aura remis  le trophée à Francois Pienaar", a expliqué Jurie Roux, le président de la Fédération pour justifier la volonté d'être candidat à l'organisation de la Coupe du monde 2023. "Je pense que l'Afrique du Sud  est impatiente d'accueillir à nouveau le plus grand événement du rugby".

A six mois de la Coupe du monde en Angleterre, et avant le passage en 2019 au Japon, l'Afrique du Sud se met donc sur la ligne de départ. Champions du monde en 1995 et 2007, les Springboks seraient, en cas de victoire, de nouveau soutenus par tout un pays. "La Coupe du monde de rugby et le Mondial de football 2010 ont été de  magnifiques occasions pour notre nation et pour ces sports, et la perspective  de pouvoir les répéter est très enthousiasmante", a conclu Jurie Roux. Le pays organisateur sera désigné en mai 2017. L'Irlande pourrait être un rival.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de rugby

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.