XV de France Féminin : l'évolution d'une équipe

Comme l'équipe de France féminine de rugby, la discipline a bien évolué ces dernières années.

FRANCEINFO

L'équipe de France féminine de rugby a commencé sa coupe du monde par une large victoire. Score final : 72-14 face au Japon. Dimanche 13 août, pour leur deuxième match de poule, elles ont ratatiné l'Australie : 48 à 0. Régulièrement demi-finalistes en Coupe du Monde, elles ont tout le soutien de leur président, Bernard Laporte. "Dans mes engagements de campagne, le rugby féminin, c'est quelque chose d'important. On a une équipe masculine qui ne fonctionne pas bien depuis 7,8 ans. Le résultat c'est qu'on a pratiquement 20 000 licenciés de moins, chez les moins de 14 ans. On ne peut pas continuer comme ça", a-t-il déclaré.

"On bosse dans les conditions qui nous sont données"

En 1989, la pratique du rugby féminin est officiellement reconnue en France. En 2018, la Fédération française de Rugby introduira la mixité dans tous ses pôles espoirs. Le nombre de licenciées passe de 12 700 en 2014 à 19 100 aujourd'hui. Une poignée de joueuses est sous contrat avec la Fédération. Les autres exercent un métier en dehors du terrain. "Pour elles, c'est difficile. C'est difficile d'aller au travail, d'aller à la muscu entre midi et deux et de repartir à l'entraînement le soir. Mais c'est le système qui comme ça, il va peut-être aller en évoluant, peut-être en s'améliorant, je ne sais pas. Mais pour l'instant, on est toutes très contentes de représenter l'équipe de France et on bosse dans les conditions qui nous sont données", explique Marjorie Mayans, 3e ligne, aile du XV de France.

Équipe féminine de Rugby
Équipe féminine de Rugby (WIKIMEDIA COMMONS)