Coupe d'automne des nations : Les Bleus dominent l'Italie et rejoignent l'Angleterre en finale

Le XV de France s'est qualifié pour la finale de Coupe d'automne des nations en dominant l'Italie (36-5), malgré une première période timide. Les Bleus, qui ont fini très fort cette rencontre, retrouveront l'Angleterre à Twickenham, la semaine prochaine.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Gabin Villière inscrit son premier essai avec les Bleus (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Mission accomplie ! Un XV de France largement remanié s'est imposé contre l'Italie (36-5), pour son dernier match de la phase de groupe de la Coupe d'Automne des nations. Les Bleus terminent en tête du groupe B et retrouveront l'Angleterre, vainqueur du groupe A, en finale la semaine prochaine. 

Les Bleus ronronnent 

Une rencontre débutée timidement par le XV de France. Malgré une ouverture rapide du score, grâce à une pénalité de Mathieu Jalibert (3e, 3-0), les Bleus ont semblé jouer avec le frein à main. Respecter son adversaire, oui, le regarder, non. Des situations favorables pas assez exploitées, un manque de rythme criant, et la sanction italienne. Carlo Canna a profité d'une défense éparpillée sur un bon mouvement italien, et d'un plaquage raté de Serin, pour aller marquer (26e, 3-5)

L'inexpérience de ce XV de France remanié a été pointée du doigt avant le match. Soucieux de bien faire, les Bleus ont sans doute trop respecté le plan de jeu. Comme par exemple sur ces longs échanges au pied avec les Italiens, quand on rêvait d'une relance flamboyante. Ils ont manqué d'impact et de fougue. L'impact, justement, Jonathan Danty a su le mettre pour enfoncer la défense adverse, malgré trois Italiens sur le dos. Et inscrire, tout en puissance, son premier essai international (36e, 10-5). 

Villière fait honneur à son numéro

Dans une seconde période longtemps semblable à la première, Gabin Villière a lui apporté la fougue. Pour sa première sélection, l'ailier de Toulon a profité d'un ballon volé en touche pour surprendre la défense italienne. Il a filé sous les poteaux, et dans les pieds des remplaçants tricolores, pour donner une bouffée d'air frais aux Bleus (55e, 17-5). Numéro onze sur le dos, "Domi" sur la manche gauche, l'ailier a ainsi rendu hommage à son illustre prédécesseur, Christophe Dominici, décédé mardi à 48 ans. 

Un carton jaune italien, après une faute d'anti-jeu sur Teddy Thomas, a définitivement fait basculer la rencontre. Dans la foulée, le demi de mêlée Baptiste Serin a conclu le très bon travail de ses avants sur un ballon porté (61e, 24-5). Brice Dulin, satisfaction française ce soir à l'arrière, a ensuite cassé deux plaquage pour offrir le quatrième essai à Teddy Thomas (63e, 29-5). Dans les dernières secondes du match, Sekou Macalou a conclu sous les poteaux un deuxième acte maîtrisé par les Bleus (80e, 36-5). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe d'automne des nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.