Coupe d'automne des nations : "La France sera l'équipe à battre lors de la Coupe du Monde 2023"

Au lendemain de la victoire du XV de la Rose face à la France, 22-19, la cote des Français ne cesse d'augmenter Outre-Manche. Après un match intense qui a duré jusqu'aux prolongations, les Bleus nous ont fait découvrir cet impressionnant réservoir dont ils disposent. Un détail que la presse anglaise n'a pas manqué de souligner. Avec une équipe pareille, les Bleus seraient-ils en passe de devenir la bête noire des autres nations du rugby ? Analyse en trois points.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

• Un réservoir impressionnant 

Si l'on avait des doutes sur cette Équipe de France, nous voilà rassurés. Trois matches et trois équipes différentes mais un niveau de jeu toujours à la hauteur. Encore une fois, Fabien Galthié nous a prouvé que le réservoir de la France était rempli de jeunes talents. Le sélectionneur a dû remanier son équipe plusieurs fois en l'espace de quelques semaines. Mais il a su faire les bons choix et donner une chance à ses joueurs. Cameron Woki, le troisième ligne aile de l'UBB s'est confié sur France 2 à la fin du match : "C'est la force française. On a voulu montrer qu'il n'y avait qu'un seul groupe France. Pas d'équipe de France B ou C. On a montré qu'on pouvait rivaliser contre l'Angleterre. On peut être fier de nous, même s'il y a un peu de déception."

Même si avoir un large panel de joueurs à disposition peut s'avérer être une chance pour faire une liste de 31 joueurs, ça complique les choses... Comme nous l'explique Dimitri Yachvili, ancien demi de mêlée du XV de France "C’est un bon casse-tête pour Galthié. Parce que là, pour faire une équipe, ça va pas être évident mais c’est tant mieux. Ça crée de l’émulation, de la concurrence saine. C’est mieux d’avoir ce genre de soucis plutôt que d’aller chercher des joueurs qui n'ont pas forcément le niveau international. Là au moins il y a un gros potentiel et ils l’ont prouvé dimanche."

• Les éloges de la presse anglaise 

La presse anglaise avait pourtant vendu cette finale face à la France comme une "mascarade", pointant du doigt le ridicule de la situation. Mais tout ne s'est pas déroulé comme prévu... Même si la France n'avait pas ses meilleurs joueurs à disposition suite au conflit entre la LNR et la FFR, les Bleus ont livré une prestation héroïque. Après avoir fortement vilipendé les Français, ce sont finalement les Anglais qui se retrouvent au cœur des critiques. Des critiques que le sélectionneur Eddie Jones caractérise "d'irrespectueuses", défendant même ses joueurs en se disant "fier" d'eux. Ses hommes ont pourtant livré une prestation assez décevante face à des Français beaucoup plus convaincants. 

Si cette équipe de France était considérée comme une "farce", il semblerait aujourd'hui qu'elle soit remontée dans l'estime de la perfide Albion. Selon le journal britannique Daily Mail, le XV de France ferait désormais peur aux Anglais : "Si on a appris une chose lors de la finale de la Coupe d'automne des nations à Twickenham dimanche, c'est que la France sera l'équipe à battre lors de la Coupe du Monde 2023." 

• Quelle suite pour les Bleus ? 

Depuis le début de l'ère Fabien Galthié, les Bleus ne cessent d'impressionner. Arrivés deuxième du Tournoi des Six Nations mais aussi de la Coupe d'automne des nations, la France a réalisé un parcours presque parfait en 2020. Une façon pour les Bleus d'aborder la nouvelle année avec encore plus d'ambitions. Si l'Équipe de France a convaincu une majorité des supporters français, elle ne doit pas pour autant pas relâcher la pression. Les Bleus devront confirmer dès février avec le Tournoi des Six Nations 2021. Et pourquoi pas un Grand Chelem...

Et avant de penser à la Coupe du Monde 2023 qui se déroulera en France, les joueurs auront le temps de se préparer d'après Dimitri Yachvili : "Ne pas se projeter trop loin, vivre l’instant présent avec les joueurs qu’il y a à disposition, les joueurs en forme. Finalement, on se rend compte que du potentiel, il y en a dans la jeune garde française et c’est tout bon pour l’avenir."

Et quand il s'agit d'évoquer la montée en puissance de ce XV de France, le verdict est sans appel. "Là on va commencer à faire trembler pas mal d’équipes quand ils vont nous rencontrer. Et c’est une bonnes chose, parce que dans le passé, on ne faisait plus peur à grand monde et c’était dommageable." selon Dimitri Yachvili.

Rendez-vous le 6 février 2021 pour suivre le premier match du XV de France face à l'Italie dans ce Tournoi des Six Nations. Et confirmer les promesses bleues. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe d'automne des nations

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.