Cet article date de plus de cinq ans.

Le Racing tombe à Leicester

Le Racing 92 a manqué son entrée en Coupe d'Europe en s'inclinant (27-17) dimanche sur la pelouse de Leicester. Les champions de France avaient pourtant la possibilité de faire mieux, mais ils ont été trop attentistes en première période et ont souffert d'un manque de réalisme.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Dan Carter et Juan Imhoff. (DAMIEN MEYER / AFP)

Finaliste la saison dernière, le Racing retrouvait les Anglais de Leicester qu'il avait justement éliminé en demi-finale de la compétition. Autant dire que les Franciliens ne craignaient pas a priori ce déplacement à Welford Road. D'autant qu'ils pensaient avoir suffisamment de fraîcheur et donc de répondant puisque leur match prévu la semaine dernière face au Munster avait été reporté uite au décès soudain de l'entraîneur irlandais Anthony Foley.

Pour leur entrer dans la course, avec un effectif quasi complet, ils espéraient donc ramener un succès, Mais hélas pour eux ils n'ont pas mis les ingrédients nécessaires pour cela. En  étant dominés notamment durant les quarante premières minutes et dans l'incapacité de dicter leur jeu, menés 11-3 à la mi-temps, ils ont été contraints d'accélérer après la pause mais se sont de fait beaucoup exposés aux fautes. Malgré un très bon Dan Carter, et la vivacité de Imhoff, les Franciliens ont été pris dans la conquêtes et mal inspirés dans les lancements de jeu. Beaucoup plus disciplinés dans leurs actions, les Anglais ont totalisé sur les fautes françaises, avec cinq pénalités au total.

Si la Racing a inscrit deux essais, tout comme Leicester, il est revenu à portée de points un peu trop tard (24-17, 75e)) et, en encaissant une ultime pénalité, il n'a même pas pu sauver un bonus défensif.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.