Cet article date de plus d'un an.

Champions Cup : pourquoi il ne faut pas rater la demi-finale Toulouse-Bordeaux

Le derby de la Garonne entre Toulouse et Bordeaux sera à suivre samedi 1er mai à partir de 16 heures sur France 2. 

Article rédigé par
Charlotte Diry - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Romain Ntamack, le joueur du Stade Toulousain. (FREDERIC SCHEIBER / HANS LUCAS)

Pour la première fois de son histoire, Bordeaux se retrouve dans le dernier carré de la prestigieuse Champions Cup. L'adversaire est bien connu, puisqu'il s'agit du voisin toulousain. Ce choc 100% français est à suivre samedi 1er mai à 16 heures sur France 2. Voici les raisons de regarder ce duel fratricide entre voisins.

Parce que c’est un choc entre rivaux

C’est un derby de la Garonne inédit qui va se jouer à Ernest-Wallon. Après une qualification historique de la part des joueurs de Christophe Urios, l’Union Bordeaux-Bègles retrouvera le Stade Toulousain pour tenter de décrocher une place en finale. Mais les derniers affrontements en Top 14 de ces deux frères ennemis donnent un net avantage aux Rouge et Noir. Avec quatre victoires sur cinq affrontements, les hommes d’Ugo Mola sont largement favoris. Également leaders du championnat, les Toulousains comptent 19 points d’avance sur les Bordelais, sixièmes. 

Parce que l’UBB est l’invitée surprise de la compétition

C’est la révélation de cette édition 2021. L’Union Bordeaux-Bègles est pour la première fois de son histoire en demi-finales de la Champions Cup. Après s’être faufilée entre les plus grands clubs de la scène européenne, dont le Racing 92 (24-21), finaliste l’an passé, l’UBB poursuit son chemin. Cette fois, la rencontre a de faux airs de David contre Goliath pour les Bordelais qui devront tenir tête à un cador européen pour, peut-être, écrire un peu plus l’histoire de leur club.

Un défi de taille qu'ils n'ont pas préparé au mieux. Bordeaux n’a pas foulé la pelouse depuis son quart de finale de la compétition le 11 avril dernier. Alors qu’ils auraient dû disputer deux matches en Top 14, les Bordelais ont été perturbés par des cas positifs au Covid-19. Isolement, tests PCR réguliers, entraînements adaptés, les hommes de Christophe Urios ont dû tout mettre en œuvre afin de limiter les contaminations. Pour surtout ne pas mettre en péril leur demi-finale qui aurait pu déboucher sur une élimination sur tapis vert.

Parce que le Stade Toulousain est déjà quatre fois champion d’Europe 

Quadruple champion d’Europe, le Stade Toulousain demeure le club français le plus titré dans la compétition. Experts en la matière, les Rouge et Noir ne comptent aucune défaite face à une équipe de Top 14 en phase à élimination directe en Champions Cup. Les Stadistes peuvent, en cas de victoire, se qualifier pour leur septième finale de la Coupe d’Europe.

Ce ne sera pas simple. Fragilisés par la perte de leur ailier Yoann Huget, blessé puis finalement tout jeune retraité, les Toulousains devront composer avec une ligne de 3/4 pour le moins décimée. Ils pourront tout de même compter sur leur charnière de rêve, Antoine Dupont-Romain Ntamack pour espérer continuer leur parcours dans la compétition européenne. 

Parce que Antoine Dupont 

Il fait actuellement partie des meilleurs joueurs du monde. Après son récital face au Racing 92, Antoine Dupont à de quoi affoler ses adversaires. Depuis son arrivée au Stade Toulousain en 2017, puis ses premiers pas en équipe de France, le demi de mêlée des Bleus ne cesse de récolter les louanges des plus grands noms du rugby, notamment Simon Zebo, arrière irlandais du Racing 92 : "C’est l’un des meilleurs joueurs au monde actuellement. Il est très fort et tellement dur à défendre. J’adore sa manière de jouer", déclarait-il en conférence de presse. 

Entre vitesse et précision, le numéro 9 a imposé son style de jeu pour devenir le leader incontestable de la Ville Rose. Intraitable en défense, sa vitesse lui permet aussi d’esquiver ses adversaires. Et avec l'expérience glanée en équipe de France, le cocktail pourrait bien être détonnant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.