Champions Cup : Le Racing 92 gagne mais se fait peur face au Connacht pour son entrée dans la compétition

Pour leur entrée en Champions Cup, le Racing 92 s'est imposé à domicile face aux Irlandais du Connacht (26-22). Si l'essentiel est assuré pour les Franciliens avec une victoire bonifiée, les Racingmen ont manqué de rigueur et se sont fait peur jusqu'au coup de sifflet final.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Bonne opération pour le Racing, avec une victoire bonifiée face au Connacht. (FRANCK FIFE / AFP)

Grosse frayeur pour les Racingmen. Pour leur entrée en lice en Champions Cup, les joueurs du Racing 92 affrontaient la province irlandaise du Connacht dans leur antre de la U Arena, où ils sont invaincus dans cette compétition. Les hommes de Laurent Travers avaient à cœur de soigner leur entrée dans la compétition européenne, après la finale perdue contre Exeter en octobre dernier (31-27). Si sur le plan comptable, l'opération est parfaite avec une victoire bonifiée, la manière n'a pas été au rendez-vous. 

Trois essais en 25 minutes 

Auteurs d'un bon début de match, les Franciliens se sont rapidement détachés pour mener 19-3 (25e). Après des essais de Georges-Henri Colombe, Kurtley Beale et Donovan Taofifenua, ces deux derniers bien servis par l'homme du match Virimi Vakatawa, les joueurs du Racing se sont relâchés. Les Irlandais ont profité de l'indiscipline parisienne pour tenir le ballon et investir le camp du Racing. Brouillons et imprécis dans les derniers gestes, les joueurs du Connacht ont toutefois réussi à réduire l'écart à la fin de la première période, grâce à un essai de Matt Healy sur la sirène. 

Les Franciliens semblaient de nouveau dans leur match au retour des vestiaires : il n'aura suffi que de onze minutes pour les voir inscrire leur quatrième essai, synonyme de bonus offensif. Le 2e ligne, Dominic Bird, est venu conclure un beau travail des avants du Racing (26-8), inscrivant par la même occasion son premier essai européen. Sur le point d'inscrire leur cinquième essai, les Franciliens ont vu la passe sautée de leur capitaine Henry Chavancy interceptée par l'allier Alex Wootton, qui s'en est allé inscrire le deuxième des Irlandais.

Une fin de match tendue

Malgré leur supériorité, les Franciliens ont parfois manqué de patience et de rigueur. Dominateurs devant, les joueurs du Racing n'ont pas réussi à maintenir leur niveau de jeu durant toute la partie et à enterrer leurs adversaires, malgré de très nombreuses occasions. En témoigne l'action vendangée par Teddy Thomas : bien qu'en une situation de trois contre un, l'ailier français n'a pas réussi à servir un de ses deux coéquipiers pourtant démarqués. 

Profitant à nouveau des fautes successives des Parisiens, les joueurs du Connacht sont revenus à quatre points d'écart à seulement quatre minutes du coup de sifflet final, grâce à un essai de Connor Oliver (26-22). Et sans un bon contest du talonneur Kévin Le Guen sur ses 22 mètres, le Racing aurait même pu s'incliner. Si la victoire bonifiée a finalement été validée, les Ciel et Blanc devront montrer un autre visage le week-end prochain sur la pelouse des Harlequins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.