Castres-Harlequins : au bout du suspense, le champion d'Angleterre élimine de séduisants Tarnais en Champions Cup

Les joueurs de Pierre-Henry Broncan se sont inclinés (36-33) vendredi au Twickenham Stoop.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ailier des Harlequins, Louis Lynagh, à la lutte contre la défense castraise, le 21 janvier 2022. (DAVID DAVIES / MAXPPP)

Si vous comptiez sur le Stade Toulousain ou l’Union Bordeaux-Bègles pour recevoir votre dose de rugby champagne pour cette 4e et ultime journée des phases de poules de Coupe d’Europe, vous avez misé sur les mauvais chevaux. Le Covid-19 et l’EPCR auront eu raison de vos espoirs. 

Comme depuis le début de cette édition de Champions Cup, c’est le Castres Olympique qui méritait toute l'attention nécessaire. S’ils sont tombés une nouvelle fois face aux Harlequins (36-33), vendredi 21 janvier, et sortent de cette édition sur un bilan de quatre défaites en autant de matchs, les Tarnais ont régalé.

Un festival d'essais

Même les cinq essais passés aux champions d’Angleterre, synonyme de bonus offensif, ne disent pas tout de l’engagement, de la soif de jeu au large plutôt associés aux Toulousains qu’aux Castrais qui ont rythmé un mano a mano éclatant.

Avec deux essais transformés en dix minutes après des lancements en touche parfaitement menés, le CO, qui pouvait toujours espérer une qualification pour les phases finales en s’imposant, était parfaitement entré dans son match (13-0, 10e). 

Des approximations qui coûtent chers

Mais le CO est retombé dans ses travers qui l’avaient privé de l’exploit contre les Harlequins à l’aller ou lors de la double confrontation face au Munster. Incapables de s’offrir un match facile, plombés par des fautes de main non loin de la ligne ou dans l’en-but, ils ont eu le chic pour être pénalisés juste après avoir marqué et offrir l’opportunité à leurs adversaires de revenir aussitôt. Les huit points laissés au pied par l’ouvreur Ben Botica ont également pesé lourd dans la balance.

La défense héroïque des Tarnais, au-delà du temps réglementaire (80+5), n'aura pas suffit. Le deuxième ligne Alex Dombrandt est venu terrasser les espoirs de qualification tarnais par un essai longtemps étudié, puis validé à la vidéo en permettant à son équipe d'arracher la victoire sur le fil.

Malgré ses quatre défaites, le CO sort de la Champions Cup avec cinq points (grâce aux bonus défensif et offensif), preuve de son abnégation. Une abnégation qui devrait légitimement permettre à l'actuel troisième de Top 14 de viser les cimes du championnat français cette saison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Champions Cup

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.