Cet article date de plus d'un an.

Rugby : après la condamnation de Bernard Laporte, la Ligue nationale de rugby réclame de nouvelles élections à la Fédération

Le président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, a été condamné, mardi, à deux ans de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende.
Article rédigé par franceinfo: sport - Etienne Leray
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Bernard Laporte lors de la cérémonie des World Rugby Awards, le 20 novembre 2022 à Monaco. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

L'étau se resserre autour de Bernard Laporte. Deux jours après la condamnation du président de la Fédération française de rugby (FFR) à deux ans de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende, la Ligue nationale de rugby (LNR) a réclamé, jeudi 15 décembre 2022, de nouvelles élections à la FFR.

"Face à cette situation inédite qui fragilise l'institution, et après consultation des présidents de Top 14 et de Pro D2, le bureau de la LNR considère qu'il convient de ramener l'apaisement au sein du rugby français à travers l'organisation par la FFR de nouvelles élections, ainsi que le demande la ministre des Sports", a indiqué la LNR dans un communiqué. "Cette démarche permettra à la gouvernance désignée à l'issue de ces élections d'avancer sereinement vers les grandes échéances qui se présentent au rugby français".

Également condamné à une interdiction d'exercer toute fonction en lien avec le rugby pendant deux ans, Bernard Laporte a fait appel de la décision du Tribunal correctionnel de Paris. Mardi, l'ancien sélectionneur du XV de France s'est retiré "temporairement et volontairement", "avec effet immédiat", de ses fonctions de vice-président de World Rugby, sans qu'il soit question de son avenir à la tête de la FFR.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.