Cet article date de plus de sept ans.

Roland-Garros: trois recours rejetés

Le tribunal administratif de Paris a rejeté jeudi trois recours déposés par des associations de protection du patrimoine et de l'environnement contre le projet de rénovation et d'extension du stade Roland Garros, a annoncé la mairie de Paris. Ces décisions "confortent la poursuite du projet" et "confirment la solidité juridique des choix de la Ville de Paris", précisait le communiqué.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les courts de Roland-Garros, dont le court Philippe Chatrier, vus du court Suzanne Lenglen (ALEXEY KUDENKO / RIA NOVOSTI)

Les requérants avaient mis en cause la révision simplifiée du Plan local d'urbanisme, la convention d'occupation du domaine public signée le 6 mai 2013  pour la modernisation du stade avec la Fédération française de tennis et le  permis de construire du Centre national d'entraînement.

Les associations en question ont réagi en tenant en tenant à précisant qu'elles "continuent à s'alarmer du recul infligé à la protection de  l'environnement, des sites et monuments classés et sont déterminées à poursuivre leur combat en faveur de la préservation du Jardin botanique des Serres d'Auteuil, du Bois de Boulogne et de la trame verte et bleue  parisienne", 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.