Déconfinement : quels changements pour la pratique et les enceintes sportives à partir du 9 juin ?

La vie normale reprend peu à peu ses droits mercredi 9 juin, notamment dans les salles de sport et les stades. Franceinfo: sport fait le point.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Diego Schwartzman sert sur le court Suzanne-Lenglen de Roland-Garros, le 7 juin 2021. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Le retour progressif à la vie normale se poursuit en France. Mercredi 9 juin marque l'avant-dernière étape de ce processus initié en mai, avant la fin des restrictions le 30 juin. Dans le monde du sport, cette "phase 3" va permettre l'augmentation de la jauge de spectateurs dans les enceintes sportives, fixée à 35% dans la limite de 800 personnes en intérieur et 1 000 en extérieur.

À partir du 9 juin, cette jauge atteindra 65% avec un plafond à 5 000 personnes pour toutes les enceintes sportives. Mais ce retour d'un public plus fourni s'accompagne de la mise en service du pass sanitaire.

Pour se le procurer, il faudra se munir d'un certificat de vaccination ou d'un test négatif datant de deux jours maximum. "Ce pass, qui sera papier ou numérique, via l'application TousAntiCovid, permettra de montrer qu'on est vacciné ou testé négatif dans les deux jours qui précèdent", avait expliqué le président Emmanuel Macron en mai.

15 000 personnes au GP de France

Concrètement, dès mercredi, 5 000 personnes munies d'un pass sanitaire pourront garnir les travées de Roland-Garros en laissant un espace réduit à un siège sur deux. En rugby, le stade Pierre-Mauroy de Lille pourra accueillir du public lors des phases finales de Top 14. L'épilogue de la Jeep Elite et de la Pro B de basket se déroulera aussi devant des tribunes plus garnies, tout comme le début de l'Eurobasket féminin à Strasbourg du 17 au 23 juin.

Toutefois, des exceptions resteront possibles au cas par cas. Ainsi, sur le circuit du Castellet, le Grand Prix de France de Formule 1 pourrait accueillir 15 000 personnes. Comment ? En divisant les 125 hectares du circuit en trois zones totalement hermétiques les unes des autres.

Quant au Tour de France, qui s'élancera le 26 juin de Brest, il s'accompagnera d'un quasi-retour à la normale puisque toutes les restrictions seront levées le 30, jour de la quatrième étape entre Redon et Fougères. Enfin, pour l'équipe de France de football - qui bénéficie d'une dérogation de couvre-feu mardi 8 juin pour affronter la Bulgarie devant 5 000 personnes au Stade de France -, la situation évoluera selon les pays.

Par exemple, pour le premier match de l'Euro, les Bleus affronteront l'Allemagne à Munich devant environ 20 000 personnes, avant de jouer deux fois dans un stade plein à Budapest, en Hongrie, devant 67 000 spectateurs.

Retour des activités sportives en intérieur

Le sport en intérieur sera lui aussi enfin déconfiné. À partir de mercredi, les salles de sport pourront rouvrir leurs portes, à tous. Fermées peu avant le deuxième confinement d'octobre, elles n'accueillaient plus que les professionnels ou les personnes munies d'un certificat médical.

En attendant la troisième et dernière phase, le 30 juin, une jauge de 50% devra être respectée dans les salles de sport. Le port du masque ne sera pas imposé lors de l'effort mais il sera obligatoire de le porter à l'entrée de l'établissement, dans les vestiaires, et pour circuler entre les équipements sportifs. Pour les cours collectifs, une aération de quinze minutes entre deux groupes devra être effectuée. 

Cette réouverture concerne également le foot à 5, le sport Urban et les piscines intérieures, qui pourront accueillir tous les adultes avec une jauge de 50%. Quant aux sports de combat, ils seront autorisés à condition qu'ils soient sans contact et avec une distanciation. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.