Roland-Garros : Le huis clos, hypothèse "absolument" écartée par les organisateurs

Lors d'une conférence de presse succédant à l'annonce du nouveau report d'une semaine de Roland-Garros (du 27 septembre au 11 octobre), Bernard Giudicelli, président de la FFT, a assuré que le tournoi ne se déroulerait pas sans public. "Ce sera un pourcentage qui sera défini d’un commun accord avec les pouvoirs publics. Il est encore prématuré de donner une estimation. A priori la billetterie sera lancée fin du mois, début juillet."
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

A la question de savoir si l'hypothèse, un temps envisagé, de disputer Roland-Garros à huis clos était écartée, le président de la FFT, Bernard Giudicelli a répliqué : "Absolument, absolument." En revanche, si le public pourra venir assister aux rencontres sur les courts de la Porte-d'Auteuil, il est encore trop tôt pour en connaître la quantité, le pourcentage.

"Nous travaillons avec les pouvoirs publics concernant les modalités du tournoi", a-t-il expliqué lors de cette conférence de presse téléphonique. "Nous n'avons, pour l’instant, pas pris de décisions définitives. Il fallait, au préalable, que nous parvenions à cette annonce commune avec l’ATP et la WTA. Nous avons plusieurs séquences de travail d’ici la fin du mois.  Ce sera un pourcentage qui sera défini d’un commun accord avec les pouvoirs publics. Il est encore prématuré de donner une estimation. A priori la billetterie sera lancée fin du mois, début juillet."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.