Cet article date de plus de cinq ans.

Platini candidat à la présidence de la FIFA ? Sa décision dans les 15 jours

La FIFA doit annoncer aujourd'hui la date de son assemblée générale extraordinaire devant élire le successeur de Sepp Blatter à la présidence. Selon une source proche de Michel Platini, l'actuel président de l'UEFA déciderait dans les 15 jours s'il se lance en campagne. L'an dernier, il avait longtemps laissé plâner le doute sur sa volonté d'être candidat. Il ne l'avait pas fait car Blatter s'était représenté pour un cinquième mandat. Le FIFAGate, qui a conduit le Suisse à démissionner, a rebattu les cartes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Michel Platini (FABRICE COFFRINI / AFP)

Michel Platini "réfléchit sérieusement à se porter candidat. Il prendra sa décision dans les deux prochaines semaines et fera une annonce", a déclaré  cette source à l'AFP. Réélu à la présidence de l'UEFA en début d'année, il pourrait être tenté, maintenant qu'une large opération "mains propres" est menée notamment par la justice américaine, par ce nouveau défi. Il n'a jamais caché son désaccord quant à la gestion de la FIFA et que l'instance internationale devait être réformée. Ce serait une belle occasion, même si l'ancien N.10 de l'équipe de France est très attaché à son travail au sein de l'UEFA, où il a débuté un troisième mandat.

"Il a été très touché du chaleureux soutien qu'il a reçu. Quatre des six  confédérations lui ont exprimé leur soutien s'il se présente", a ajouté cette  source. Platini "sait qu'il doit prendre une décision rapidement pour fermer la  porte à d'autres éventuels challengers. S'il décide de ne pas être candidat, il  annoncera qui il soutient", a ajouté la même source. 

A ce jour, seul le Brésilien Zico a formellement fait acte de candidature.  Le Prince jordanien Ali, seul adversaire de Blatter début juin, a indiqué qu'il  était "disponible" et d'autres pourraient se déclarer, comme Platini.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.