Cet article date de plus de trois ans.

« Pitié, ma femme est enceinte », déclarait l'arbitre de PAOK - AEK

Flingue à la ceinture, menaces en bouche, c’est l’image renvoyée dimanche par Ivan Savvidis, président du club grec PAOK Salonique. Marca y ajoute maintenant le son : le quotidien espagnol a dévoilé hier les propos de l'arbitre dans le couloir des vestiaires adressés au président pistolero. Edifiant.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Envahissement, échauffourées, insultes, menaces, sbires et joueurs choqués, match interrompu. Puis stoppé. Championnat suspendu jusqu’à nouvel ordre. Mais il y a une suite qui, elle, a eu lieu dans le tunnel des vestiaires.

« Pitié, ma femme est enceinte »

L’arbitre s’adresse au président russo-grec du PAOK : « Pitié, ma femme est enceinte », lance-t-il. Des propos attrapés au vol par des témoins et des « voleurs de son » et Si Savvidis a présenté des excuses pour sa sortie armée sur la pelouse,  le Ministère des Sports grec a d"ores et déjà suspendu le championnat et la FIFA a fermement réagi, agitant la menace d'une suspension du statut de membre de la Grèce.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.