Cet article date de plus de neuf ans.

Pistorius parlera au CIP "dans les prochains jours"

Oscar Pistorius sera entendu "dans les prochains jours" par le Comité international paralympique (CIP) pour évoquer la longueur des prothèses de ses adversaires, comme l'athlète l'a demandé après sa 2e place au 200 m aux jeux Paralympiques, a annoncé le CIP.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le Brésilien Alan Oliveira a remporté dimanche soir à Londres le 200 m devant le Sud-Africain Pistorius, pourtant grand favori de l'épreuve. A peine la course terminée, ce dernier a dénoncé la longueur des prothèses en forme de lames portées par certains concurrents et mis en cause les instances  paralympiques. M. Spence a fait valoir, lors d'une conférence de presse organisée au Parc olympique, qu'il y avait des règles précises concernant la longueur des lames utilisées par les coureurs amputés: "Nous avons mis en place des règles depuis 2010, et dans les compétitions  internationales, nous mesurons les athlètes avant la course", a expliqué le directeur de la communication du CIP.

"La nuit dernière, nous avons ainsi mesuré les huit athlètes" en lice pour  le 200 mètres. "Cela a été fait par un contrôleur international. Ils ont été mesurés, nous avons la signature du contrôleur, et tous les huit étaient aptes à concourir", a-t-il souligné. Craig Spence a aussi indiqué que Pistorius lui avait déjà téléphoné il y a six semaines pour lui parler de la longueur des lames de ses adversaires et  qu'il lui avait répondu qu'il n'y avait aucune infraction au règlement.


Il a attribué les mises en cause de Pistorius à son dépit d'avoir été battu dans cette épreuve et assuré que le CIP était "plus que désireux" de  l'entendre, mais dans un "environnement moins difficile" qu'un stade olympique plein à craquer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.