Cet article date de plus de neuf ans.

Pinturault de plus en plus grand

Seul Romed Baumann a fini par avoir la peau d'Alexis Pinturault dans le super-combiné de Chamonix. Très loin après une descente moyenne (3"27 de retard sur Baumann), le Français a réalisé un slalom phénoménal. Meilleur temps de la 2e manche, le skieur de Courchevel échoue finalement à 1"10 de l'Autrichien, déjà 2e de la descente de samedi. Très propre sur son slalom, Adrien Théaux reste au pied du podium, derrière le Suisse Beat Feuz 3e.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.

"J'ai saisi ma chance et ça a payé, a réagi Pinturault qui a obtenu son 3e podium de la saison. Avec tous les Français placés, on a offert un beau spectacle aux spectateurs." Malgré la déception de terminer 2e, le Français n'a pas tout perdu. Grâce à ce podium, il dépasse la barre des 500 pts remportés en Coupe du monde, ce qui lui permettra d'avoir de meilleurs dossards à l'avenir. "500 pts, c'est très bien. Ce sera un gros avantage pour les prochaines courses, confirme-t-il. J'étais resté sur deux échecs. Ce résultat va bien me booster et je vais essayer d'aller chercher devant la prochaine fois."

Dans la course au grand globe, Ivica Kostelic limite la casse avec une 7e place finale à l'issue du slalom tracé par son père. Hirscher absent et Feuz 3e, le Croate peut s'estimer heureux de son week-end en Savoie.

Réactions

Romed Baumann (AUT, 1er): "Après mes bonnes performances en descente vendredi et samedi, je savais que j'avais une bonne chance de briller en super-combiné. Mes skis ont vraiment bien fonctionné, et ce n'est pas fortuit si les trois premiers chaussaient la même marque. J'aime ce type de neige car il faut attaquer sans trop forcer. C'est un équilibre à trouver. En slalom, il fallait être fluide et veiller à ne pas faire de faute. Mon objectif de fin de saison, c'est de gagner une descente". 

Alexis Pinturault (FRA, 2e): "Je recherche la polyvalence et ce podium en super-combiné est une bonne chose. C'est sympa, surtout en France, devant son public. Maintenant si je veux gagner, il va falloir que j'aille +chercher+ un peu plus en descente. Je dois travailler la glisse. Mais le processus est plus long pour les disciplines de vitesse, je vais devoir forcir un peu du haut, mais pas trop pour ne pas perdre mon explosivité, qui est un atout dans les disciplines techniques. Pour la fin de la saison, j'ai encore quatre géants et trois slaloms. En géant, je pars dans le premier groupe et c'est dans cette discipline où je peux espérer remporter la 1re victoire (de Coupe du monde)". 

Beat Feuz (SUI, 3e): "Le bilan n'est pas mauvais avec une 4e place hier en descente et ce podium. Vendredi (1re descente), j'étais déçu par ma course. Je me suis fait retirer une dent de sagesse lundi dernier et je dois dire que j'ai retrouvé mon ski après avoir été à la peine à Kitzbühel et à Garmisch. Certes, au général, je me suis un peu rapproché de Kostelic. Tous les points sont bons à prendre mais l'objectif de la saison ce n'est pas le grand globe".

Adrien Théaux (FRA, 4e): "Ca fait un peu de temps qu'on travaille sur la polyvalence, même si je n'ai pas pris le risque de m'entraîner en slalom ces derniers temps parce que je crains les douleurs au dos. Le scénario est connu: les descendeurs essaient de prendre le plus d'avance. Je crois que ma descente (2e à 70/100e de l'Autrichien Romed Baumann) de ce matin a été la plus accomplie des trois que j'ai disputées depuis vendredi. Le haut a été un peu moins bon qu'hier, avec quelques problèmes au virage du rocher blanc. Mais j'ai mieux skié sur la partie de glisse. Bien sûr, quatrième à 13/100e du podium, c'est un peu rageant. Mais ça donne aussi de la confiance avant le super-combiné de dimanche prochain à Sotchi, sur la piste des prochains Jeux. Le super-combiné est une discipline que j'apprécie même si elle va se raréfier au calendrier et disparaître du programme après les JO de 2014".

Classement du super-combiné

1. Romed Baumann (AUT) 2:56.10 (2:01.58 + 54.52)
2. Alexis Pinturault (FRA) 2:57.20 (2:04.85 + 52.35)
3. Beat Feuz (SUI) 2:57.29 (2:03.11 + 54.18)
4. Aksel Lund Svindal (NOR) 2:57.42 (2:03.57 + 53.85)
. Adrien Théaux (FRA) 2:57.42 (2:02.28 + 55.14)
6. Didier Défago (SUI) 2:57.52 (2:03.43 + 54.09)
7. Ivica Kostelic (CRO) 2:57.54 (2:04.39 + 53.15)
8. Peter Fill (ITA) 2:57.61 (2:03.62 + 53.99)
9. Thomas Mermillod-Blondin (FRA) 2:57.64 (2:04.62 + 53.02)
10. Christof Innerhofer (ITA) 2:57.91 (2:03.90 + 54.01)
11. Silvan Zurbriggen (SUI) 2:57.94 (2:04.47 + 53.47)
12. Kjetil Jansrud (NOR) 2:57.96 (2:03.43 + 54.53)
13. Hannes Reichelt (AUT) 2:58.04 (2:02.84 + 55.20)
14. Carlo Janka (SUI) 2:58.17 (2:03.86 + 54.31)
15. Max Franz (AUT) 2:58.45 (2:03.96 + 54.49)
16. Andreas Romar (FIN) 2:58.48 (2:03.53 + 54.95)
17. Sandro Viletta (SUI) 2:58.51 (2:04.48 + 54.03)
18. Bjoern Sieber (AUT) 2:58.59 (2:04.72 + 53.87)
19. Hans Olsson (SWE) 2:58.80 (2:04.18 + 54.62)
20. Brice Roger (FRA) 2:58.93 (2:04.86 + 54.07)
27. Sébastien Pichot (FRA) 3:01.37 (2:06.03 + 55.34)

N'ont pas terminé la descente: Bode Miller (USA), Tin Siroki (CRO), Roger Vidosa (AND), Martin Vrablik (CZE)
Disqualifié dans la descente: Rok Perko (SLO)
N'a pas pris le départ du slalom: Marc Gisin (SUI)
N'ont pas terminé le slalom: Mattia Casse (ITA), Georgi Georgiev (BUL), Bernhard Graf (AUT), Vitus Lueoend (SUI), Matteo Marsaglia (ITA), Paolo Pangrazzi (ITA), Dominik Paris (ITA), Joachim Puchner (AUT), Dalibor Samsal (CRO)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.