Cet article date de plus de cinq ans.

Oyonnax "plus proche de la ProD2 que du maintien", selon son président

Thierry Emin, le président de l'US Oyonnax, dernier du Top 14, a admis jeudi que son club était "plus proche de la ProD2 que du maintien " pour lequel il estime que son équipe "ne maîtrise pas son destin... Mais pour autant, précise-t-il, cela ne remettra pas en cause ce que nous voulons faire de ce club".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

"A dix journées de la fin du championnat, le maintien est encore possible mais ne dépendra pas uniquement de nos performances" a expliqué Thierry Emin ."Il nous faut gagner les six matches qu'il nous reste à domicile et grappiller des points à l'extérieur, ce que nous n'avons pas réussi à faire à ce jour. C'est aux joueurs de croire en leur destin, de mettre toute leur détermination au service du club pour réaliser cet exploit", a-t-il insisté, espérant "a minima une réaction d'orgueil" tout en analysant les raisons des difficultés actuelles de l'USO.

"Notre sixième place obtenue la saison dernière a eu des effets néfastes", a-t-il admis."Certains ont pensé que ce serait facile. Je reste dubitatif sur l'état d'esprit de joueurs qui ont plus tendance à penser individuellement plutôt qu'au club", a regretté Thierry Emin, "déçu de certaines recrues mais aussi de quelques anciens pas au niveau attendu". Celui-ci a également reconnu que les changements opérés à l'intersaison au niveau de l'encadrement (départ de Christophe Urios, le manageur général) ou des joueurs avaient conduit à un "empilement de compétences et non pas à une complémentarité souhaitée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.