Super Bowl : cinq choses à savoir sur le grand rendez-vous du football américain et le choc Los Angeles Rams - Cincinnati Bengals

La 56e édition du Super Bowl se déroule dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 février, à Los Angeles.

Article rédigé par
Léo-Pol Platet - franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 5 min.
Les joueurs des Los Angeles Rams pénètrent sur la pelouse du SoFi Stadium le 30 janvier 2022. (CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Que vous soyez anglophone ou non, c'est un terme que vous avez forcément déjà entendu. Chaque année, le Super Bowl est un des événements les plus suivis au monde et plus particulièrement aux États-Unis. Cette année, la 56e édition a lieu dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 février au SoFi Stadium de Los Angeles et met aux prises les Los Angeles Rams et les Cincinnati Bengals. Deux équipes qui n'ont pas terminé sur le podium de leur conférence respective et que les spécialistes n'attendaient pas à ce stade de la compétition. Avant le grand rendez-vous, voici ce qu'il faut savoir. 

Les Bengals en quête d'un premier titre

Les quelques parieurs qui avaient misé, en début de saison, sur la présence des Bengals au Super Bowl savourent probablement ces quelques lignes en sirotant un cocktail, quelque part sur une plage paradisiaque. Car rien ne laissait présager de leur présence à l'événement suprême du football américain. La saison dernière, l'équipe de Cincinnati avait signé une saison catastrophique, marquée par quatre petites victoires en seize rencontres de NFL. Habitués aux tréfonds de leur division relevée (Cleveland, Pittsburgh, Baltimore), les Tigres ont montré les crocs pour déjouer la malédiction et remporter un premier match de playoffs depuis 1991. 

Pour se frayer un chemin jusqu'à la finale, les Bengals ont terrassé Las Vegas, Tennessee et enfin Kansas City, finaliste des deux dernières éditions, sur son terrain réputé imprenable de Arrowhead. 

Jamais sacré et alors que sa dernière participation à un Super Bowl remonte à 1989, Cincinnati s'avance dans la peau du petit poucet malgré des individualités très fortes.

Deuxième finale en quatre ans pour les Rams

Pour la deuxième fois en quatre ans, les Rams seront au rendez-vous du Super Bowl. Au moment de préparer l'événement de 2022, l'écurie de Los Angeles a pu s'appuyer sur celui de 2019. Pour en faire l'exact opposé. Cette année-là, les Rams avaient rendu une copie catastrophique et d'une pauvreté offensive alarmante, laissant le titre filer dans les mains des Patriots de Tom Brady (13-3). 

Depuis, les Rams ont beaucoup misé sur la construction d'un effectif XXL, quitte à délaisser la draft, avec les arrivées du défenseur Von Miller et du receveur star Odell Beckham Jr cette saison, mais surtout du quarterback Matthew Stafford, qui végétait jusqu'alors à Detroit. Dans cette équipe All-Star, nombreux sont en revanche ceux qui courent encore derrière leur première bague de champion. Parmi les stars de l'effectif, où l'on peut ajouter Jalen Ramsey et Aaron Donald, seul Von Miller en compte une, celle de la victoire avec Denver, en 2015, où il avait été élu MVP du Super Bowl.

Un "halftime show" aux accents rap

La mi-temps est toujours un événement très commenté. Parfois plus que le match en lui-même. Le traditionnel show du Super Bowl aura des influences très nineties cette année puisque les rappeurs Dr. Dre, Snoop Dogg, Eminem et la chanteuse de RnB Mary J. Blige seront au programme. Alors que son prochain album est attendu par tous les passionnés de rap, Kendrick Lamar sera également présent. Depuis 2019, le show de la mi-temps, est produit par le groupe Roc Nation, fondé par le rappeur new-yorkais et désormais riche homme d'affaires Jay-Z.

Le Super Bowl, diffusé la saison prochaine sur NBC, est l'événement le plus regardé de l'année à la télévision américaine, malgré une audience en baisse à 96,4 millions de téléspectateurs en 2021. Cette baisse n'a pas empêché des recettes publicitaires record de 545 millions de dollars, selon une estimation du cabinet Kantar.

La ferveur du SoFi Stadium pour des Rams à domicile

Cinq milliards de dollars et de longues années de travaux : le SoFi Stadium est désormais l'un des plus beaux joyaux du sport aux États-Unis. Inaugurée officiellement le 8 septembre 2020, l'arène aux 100 000 places a été spécialement conçue pour le Super Bowl, qu'elle devait accueillir dès l'année dernière. C'est également là que se dérouleront les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux olympiques 2028, à Los Angeles. 

Le SoFi Stadium de Los Angeles accueille les rencontres à domicile des Rams, comme ici, le 30 janvier 2022. (RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Habitué à recevoir les exploits des deux équipes de NFL de Los Angeles, les Chargers et les Rams, le SoFi Stadium devrait logiquement pencher vers ces derniers, dimanche. Un facteur indispensable pour un tel rendez-vous. Fait insolite : c'est la deuxième fois de suite qu'une des deux équipes va jouer un Super Bowl dans son stade, alors que ce n'était jamais arrivé avant l'année dernière, lorsque les Buccaneers de Tampa Bay avaient été sacrés.

Ja'Marr Chase et Cooper Kupp : les deux armes fatales

Ce sera le duel d'artistes attrapeurs de ballons à suivre : le receveur des Rams Cooper Kupp contre celui des Bengals, Ja'Marr Chase. Fort d'une connexion instantanée avec l'arrivant Stafford, le premier a régné sur cette saison en récoltant la "triple couronne" : plus grand nombre de yards en réception (1947), plus grand nombre de réceptions (145) et plus grand nombre de touchdowns à la réception (16) au terme des 17 matchs de la saison régulière.

En face, du haut de ses 21 ans, Ja'Marr Chase a fait passer dès sa première année Cincinnati dans une autre dimension. Avec, lui aussi, une connexion succulente avec son quarterback Joe Burrow, qu'il avait côtoyé à l'université de LSU avant de le retrouver en NFL. Tancé par ses "drops" (ballons relâchés) en présaison, Chase a vite fait taire les critiques, en battant le record de yards à la réception pour un rookie (1455), pourtant battu... l'année dernière (Justin Jefferson), et sortant notamment un match à 266 yards face à Kansas City, un autre record pour un débutant. Le duel pourrait virer au match à trois si Jalen Ramsey, l'un des meilleurs cornerbacks (défenseur en couverture) de la ligue, parvenait à arrêter Chase.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Super Bowl

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.