NFL : accusé de racisme, misogynie et homophobie, le coach des Raiders démissionne

Empêtré dans un scandale depuis 72 heures, l'entraîneur principal de l'équipe de football américain (NFL) des Las Vegas Raiders, Jon Gruden, a présenté sa démission, qui a été acceptée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jon Gruden, désormais ancien entraîneur principal des Las Vegas Raiders, depuis sa démission présentée le 11 octobre 2021 suite à un scandale autour d'insultes racistes, misogynes et anti-gay. (ETHAN MILLER / GETTY IMAGES / AFP)

L'entraîneur principal des Raiders de Las Vegas, Jon Gruden, a démissionné lundi 11 octobre, ébranlé par des accusations de propos misogynes et homophobes, après avoir déjà été accusé d'avoir tenu des propos racistes il y a quelques jours. Il a démissionné après une rencontre avec le propriétaire des Raiders, Mark Davis, plus tôt dans la journée de lundi, qui a accepté sa démission.

La décision de Jon Gruden intervient après une période tumultueuse de 72 heures qui a commencé vendredi lorsque le Wall Street Journal [article payant] a révélé que l'entraîneur avait utilisé une comparaison raciste pour décrire le chef du syndicat des joueurs, DeMaurice Smith. Dans le courriel, Gruden décrit Smith comme ayant "des lèvres de la taille de pneus Michelin", des mots qui font appel à l'imagerie des caricatures racistes.

Des insultes anti-gay et misogynes

La National Football League (NFL) a condamné l'e-mail dans un communiqué, le qualifiant de "consternant, odieux et totalement contraire aux valeurs de la NFL". Dans des commentaires adressés à ESPN ce week-end, Gruden a déclaré qu'il avait "honte" de ses propos, insistant sur le fait qu'il n'y avait "pas une once de racisme" dans sa personne. De Maurice Smith avait réagi notamment sur son compte twitter en affirmant que cette affaire et les propos tenus par ce coach "confirment que la bataille contre le racisme, les racistes et l'intolérence n'est pas terminée".

Lundi dernier, le New York Times a indiqué avoir examiné plusieurs autres courriels de l'entraîneur dans lesquels il utilisait des insultes anti-gay et misogynes pour dénigrer des questions telles que l'émergence de femmes arbitres ou le recrutement d'un joueur gay. Dans d'autres courriels, il a tourné en dérision les joueurs qui ont protesté pendant l'hymne national américain, demandant qu'ils soient renvoyés.

Dans les e-mails examinés par le quotidien, Jon Gruden a également utilisé des insultes anti-gay pour s'en prendre à Roger Goodell, commissaire de la NFL, qu'il qualifie de "pédé" et de "chatte anti-football sans cervelle".

Le Times a rapporté que les courriels provenaient d'une enquête distincte sur l'inconduite au travail qui n'impliquait pas directement Gruden. Ces courriels étaient destinée à Bruce Allen, ancien président de l'équipe de football de Washington, alors que Jon Gruden travaillait comme analyste de studio pour ESPN. M. Gruden était revenu à l'entraînement avec les Raiders en 2018 après une absence de 10 ans. Rich Bisaccia a été nommé coach intérimaire avec effet immédiat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NFL

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.