Euro de natation : le relais 4×100 m français en or

Première journée de compétition à Londres pour les nageurs français. La France aligne son équipe olympique presque au complet.

(Les championnats d'Europe de natation ont commencé lundi à Londres © Reuters)

Ils sont décidement imbattables ! Les Français William Meynard, Florent Manaudou, Fabien Gilot et Clément Mignon ont conservé leur titre de champions d'Europe du 4×100 m nage libre. Troisième titre européen après leur titre olympique il y a quatre ans dans ce même bassin. Ils ont devancé l'Italie et la Belgique.

Résultat moins brillant pour les françaises : elles ont terminé au pied du podium, à la quatrième place. La compétition se poursuit ce mardi.

Sur les 29 Bleus, 8 n'ont jamais participé à des championnats d'Europe

Ils sont 29 Français présents en Angleterre, "pour prendre de l'expérience ", prévient Stéphane Lecat, patron de l'équipe de France. "On souhaite qu'ils s'inscivent complètement dans la compétition et qu'ils répondent présents par rapport à la difficulté ". Sur les 29 , 8 n'ont jamais participé à des championnats d'europe et une dizaine seulement devraient être en mesure d'atteindre une finale.

Les vedettes et les autres 

Les leaders devraient monter sur des podiums à Londres. Florent Manaudou sur 50 mètres, Camille Lacourt sur 50 et 100 mètres dos, Jérémy Stravius sur 100 mètres nage libre. Pour les autres, ce sera sans doute plus compliqué. Yannick Agnel, médaillé d'or aux Jeux de Londres sur 200 m libre, ne revient en Angleterre que pour le relais 4x200 m libre, disputé samedi. 

Nicolas Doriano est champion d'Europe junior du 1 500 m, il va disputer ses premiers championnats d'Europe chez les "grands". Pour se frotter un peu au très haut niveau, sans veritables objectifs, mais avec l'intention de faire honneur au bonnet de l'équipe de France.

Nicolas Doriano, spécialiste du 1 500 m
--'--
--'--

Jordan Pothain s'était fait connaître en prennant la 2e place du 200 m des championnats de France devant le champion olympique Yannick Agnel, il y a un mois à Montpellier. On le retrouve à Londres, engagé sur 200 m, 400 m et avec le relais 4×200 m, avec la ferme intention de prouver qu'il a mérité sa sélection.

Jordan Potain pense surtout aux JO de Rio
--'--
--'--