Cet article date de plus d'un an.

Montagne : la vertigineuse ascension des grandes Jorasses par trois alpinistes français

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Montagne : la vertigineuse ascension des grandes Jorasses par trois alpinistes français
Article rédigé par France 2 - G. Naboulet, D. Sébastien, J-P. Rivalain, L. Michel
France Télévisions
France 2
Trois alpinistes français ont réalisé un exploit, lundi 13 février. Il s’agit de l’ascension de la pointe Walker dans les grandes Jorasses dans le massif du Mont-Blanc. Connu pour être l’un des plus difficiles à atteindre, ils ont relevé le défi en cinq jours.

Ils grimpent à mains nues par -20°C. Trois alpinistes ont dompté la face nord des grandes Jorasses, dans le massif du Mont-Blanc. Cela représente 1200 mètres d’ascension, qu’ils ont grimpés en cinq jours. Les trois alpinistes français sont partis de Chamonix jeudi dernier, le 9 février. Escalader la face nord en plein hiver est une grande première. Simon Welfringer, 29 ans, Charles Dubouloz, 33 ans et Clovis Paulin, 26 ans, montent d’abord avec des crampons. Puis à mains nues avec des chaussons d’escalade.

Aucun confort pour se reposer

Avec le vent, la température ressentie atteint les -24°C. Les trois amis ont passé quatre nuits suspendues, sans confort pour se reposer. "À chaque fois qu’on trouvait de la neige, on taille une petite marche dans la neige avec nos piolets et si c’est génial, on peut s’allonger et on dort dans un duvet. On met toutes nos couches et on est réveillé soit par l’inconfort, soit par le froid au bout de deux, trois heures", rapporte l’un d’eux. Lundi 13 février, vers 13h30, le trio a mis ses derniers coups de piolets à 4 208m d’altitude. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.