Mondial de hand : la France accède à la finale après avoir battu l'Espagne (26-22)

Les Bleus sont parvenus à battre des Espagnols accrocheurs, vendredi 30 janvier. Ils affronteront le Qatar en finale.

Cédric Sorhaindo tire face à l\'Espagne, en demi-finale du Mondial de handball à Doha (Qatar), vendredi 30 janvier 2015.
Cédric Sorhaindo tire face à l'Espagne, en demi-finale du Mondial de handball à Doha (Qatar), vendredi 30 janvier 2015. (KARIM JAAFAR / AL-WATAN DOHA / AFP)

Ils sont en finale. Les Bleus ont battu l'Espagne (26-22), tenante du titre, en demi-finale du Mondial de handball, vendredi 30 janvier, à Doha (Qatar). Cette victoire a été longue à se dessiner face à des Espagnols accrocheurs.

La France va tenter dimanche d'obtenir une cinquième couronne mondiale face à l'étonnante équipe du Qatar, premier pays non-européen à accéder à ce niveau de la compétition. Ce sera la sixième finale mondiale pour les Bleus, qui n'en ont perdu qu'une, en 1993 face à la Russie. "On va d'abord profiter de ce qu'on a fait aujourd'hui. On y est et on va tout faire pour ramener cette belle médaille", a résumé Cédric Sorhaindo, au micro de BeIn. "Ça a été un enfer, ça a été dur, donc on est d'autant plus contents", a ajouté Michaël Guigou.

Encore une fois, Thierry Omeyer au sommet

Comme lors des matchs face à l'Argentine et la Slovénie, la France a creusé l'écart en première période pour atteindre la pause avec un avantage de 4 buts (18-14). Au passage, il n'a fallu que huit minutes à Nikola Karabatic pour marquer son deuxième but de la soirée et atteindre la barre des 1000 buts en sélection. La deuxième période était beaucoup plus tendue, tant les défenses ont pris le pas sur les attaquants. Malgré les tentatives de retour de l'Espagne, les Bleus n'ont jamais craqué et ont pu compter une nouvelle fois sur un Thierry Omeyer exceptionnel dans son but. Au total, le gardien a arrêté 20 des 42 tirs espagnols. Joli.