Cet article date de plus d'un an.

Mondial 2022 au Qatar : une information judiciaire ouverte

L'enquête sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, jusqu'à présent conduite sous l'égide du parquet national financier (PNF), a été récemment confiée à un juge d'instruction, a indiqué lundi le parquet à l'AFP.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'information judiciaire a été ouverte notamment pour "corruption active et passive", a précisé le parquet, confirmant une information de Mediapart.  Selon le média, Michel Platini qui était alors président de l’UEFA et vice-président de la FIFA, ainsi que deux anciens collaborateurs de Nicolas Sarkozy, avaient été placés en garde à vue et interrogés en juin dernier par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

Une rencontre secrète du Président Sarkozy avec le prince héritier du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani, et Michel Platini s'était déroulée à l’Élysée le 23 novembre 2010, soit neuf jours avant le vote de la FIFA sur l'attribution du Mondial 2022. Le Premier ministre qatari de l’époque Hamad ben Jassem al-Thani, le secrétaire général de l’Élysée Claude Guéant, ainsi que la conseillère au sport de Nicolas Sarkozy Sophie Dion, auraient pris part à la réunion, croit savoir Le Monde.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.