Cet article date de plus de treize ans.

Michael Walchhofer toujours fringant

L'Autrichien Michael Walchhofer a remporté ce vendredi le super-G de Val Gardena, sa deuxième victoire de la saison, devançant sur le podium l'Allemand Stephan Keppler et le Canadien Erik Guay, tenant de la Coupe du monde de la discipline. A 35 ans, l'Autrichien signe sa 17e victoire sur le circuit, sa quatrième sur la Saslong, une de ses pistes fétiches, où il a gagné au total deux descentes et deux super-G.
Article rédigé par Grégory Jouin
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min
 

Avec ce deuxième succès de l'hiver, après celui en descente à Lake Louise, Walchhofer prend la tête du classement général (249 points), devant son compatriote Benjamin Raich, quatrième du jour à 16/100e du podium. Direct dans les trajectoires malgré la mauvaise visibilité, Walchhofer a franchi la ligne d'arrivée avec une avance nette de 67/100e sur Stephan Keppler, détenteur du chrono de référence jusqu'au passage de l'Autrichien.

L'Allemand, qui avait profité d'un ciel alors sans flocons, décroche le tout premier podium de sa carrière. Guay, à la peine lors des premières courses de l'hiver, renoue lui avec le podium. Le champion olympique, le Norvégien Aksel Lund Svindal était bien en course pour une place dans le trio de tête, mais il a heurté une porte en plein vol et a fini dans les filets.

Adrien Théaux, douzième, avait quelques regrets. Après avoir failli tomber au départ lors de sa poussée, il a ensuite commis une faute "dans la banane, après six portes". "Je mets un bâton entre les skis au troisième appui. Ca m'était arrivé déjà il y a une dizaine d'années aux Mondiaux juniors", se souvient-il au sujet de son faux-départ. "Après je me suis reconcentré et je regrette la faute à la "banane". Ca m'a fermé une trajectoire. Au-delà du premier intermédiaire, je fais une bonne course, notamment dans le Ciaslat (un S avec mouvements de terrain)".

Réactions
Michael Walchhofer (AUT, 1er): "Je suis moi-même un peu surpris par ce début de saison. C'est ma dernière (saison) et c'est pourquoi peut-être je suis calme, décontracté, skiant avec joie, appréciant chaque instant. L'an dernier, je voulais trop bien faire et je me suis tendu. Même à mon âge (35 ans), on peut tirer des leçons. Et puis cette piste me convient. Sur la Saslong, j'ai gagné quatre fois et terminé deuxième quatre autres fois. Ca aide à se sentir chez soi. Mais je n'ai pas de nostalgie. Demain (samedi), ce sera un bon test. Je me rendrai le coeur léger à mon dernier départ (à Val Gardena) pour voir si j'arrive à garder une attitude positive. Ca me sera pas facile, d'autant que tout le monde attend que je gagne encore".
Stephan Keppler (GER, 2e): "C'est une belle surprise aussi pour moi. J'avais déjà fait de bons entraînements ici mais ma meilleure place était huitième. Pour une fois, j'ai réussi à faire une course constante de haut en bas et c'est l'explication de ce premier podium. Pourquoi seulement maintenant, à 27 ans? J'ai connu pas mal de problèmes physiques, même si je n'ai subi qu'une opération sérieuse (croisés d'un genou). Je me suis aussi qualifié pour les Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen, à la maison. Pour les JO de Vancouver, j'avais dû attendre le dernier moment. J'ai une paire de skis rapides mais je n'attends pas de miracle demain en descente avec le dossard 60".
Eric Guay (CAN, 3e): "Le début de saison a été difficile. Le fait de commencer à Lake Louise, à la maison, ajoute de la pression. Alors je suis content d'avoir un podium si tôt dans la saison. Car j'ai plus l'habitude de terminer fort en février et en mars. Aujourd'hui les conditions (neige et visibilité réduite) n'étaient pas faciles. Il fallait attaquer, quitte à faire des fautes. Il faut toujours courir avec beaucoup de coeur, pousser la ligne. Et puis je suis content de poursuivre la tradition des Canadiens sur le podium à Val Gardena. J'avais déjà fait deux podiums ici".

Classement du super-G
1. Michael Walchhofer (AUT) 1:34.35
2. Stephan Keppler (GER) 1:35.02
3. Erik Guay (CAN) 1:35.16
4. Benjamin Raich (AUT) 1:35.32
5. Romed Baumann (AUT) 1:35.58
6. Silvan Zurbriggen (SUI) 1:35.68
7. Werner Heel (ITA) 1:35.74
8. Carlo Janka (SUI) 1:35.76
9. Georg Streitberger (AUT) 1:35.82
10. Klaus Kröll (AUT) 1:35.85
11. Didier Cuche (SUI) 1:35.95
12. Adrien Théaux (FRA) 1:36.00
13. Tobias Grünenfelder (SUI) 1:36.13
14. Peter Fill (ITA) 1:36.26
15. Manuel Osborne-Paradis (CAN) 1:36.32
16. Bode Miller (USA) 1:36.45
17. Patrik Järbyn (SWE) 1:36.47
18. Ivica Kostelic (CRO) 1:36.61
19. Francois Bourque (CAN) 1:36.62
20. Andrej Sporn (SLO) 1:36.65
21. Yannick Bertrand (FRA) 1:36.77
22. Andrej Jerman (SLO) 1:36.81
23. Johan Clarey (FRA) 1:36.87
24. Patrick Staudacher (ITA) 1:36.88
25. Matteo Marsaglia (ITA) 1:37.00
26. Stephan Görgl (AUT) 1:37.05
27. Christof Innerhofer (ITA) 1:37.07
28. Marc Gisin (SUI) 1:37.09
29. Kjetil Jansrud (NOR) 1:37.13
30. Marco Sullivan (USA) 1:37.26

Classement général de la Coupe du monde (après 8 épreuves sur 39):
1. Michael Walchhofer (AUT) 249 pts
2. Benjamin Raich (AUT) 238
3. Aksel Lund Svindal (NOR) 236
4. Ted Ligety (USA) 221
5. Silvan Zurbriggen (SUI) 215
6. Carlo Janka (SUI) 206
7. Marcel Hirscher (AUT) 200
8. Didier Cuche (SUI) 184
9. Romed Baumann (AUT) 179
10. Mario Scheiber (AUT) 175
...

Classement de la Coupe du monde de super-G (après 3 épreuves sur 8)
1. Michael Walchhofer (AUT) 149 pts
2. Georg Streiberger (AUT) 147
3. Tobias Gruenenfelder (SUI) 130
4. Didier Cuche (SUI) 129
5. Carlo Janka (SUI) 120
...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.