Martinez fait basculer le derby milanais, Haaland continue sa folle série… ce qu'il faut retenir du week-end européen

Grâce notamment à un doublé de Lautaro Martinez dans le derby face à l’AC Milan (3-0), l’Inter s’envole seule en tête de la Serie A. Du côté de l’Allemagne, après sa grosse prestation en C1, Erling Haaland a récidivé ce week-end avec deux buts dont une merveille de ciseau. En Angleterre, Everton a mis fin à 22 ans de disette à Anfield tandis que Raheem Sterling et City poursuivent leur cavalier seul.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (PIERO CRUCIATTI / ANADOLU AGENCY)

• L’Inter roi de Milan

C’était le choc du week-end en Europe. Au coude à coude en tête de la Serie A avant l’entame de la rencontre, l’Inter et l’AC Milan avaient l’occasion parfaite pour s’expliquer dimanche à Giuseppe Meazza. Et l’affrontement tant espéré a tourné court. Balayés 3-0, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic - qui a buté sur un extraordinaire Samir Handanovic dans les buts interistes - ont subi les foudres de Nerazzurri. L’Argentin Lautaro Martinez a pris les choses en main en ouvrant le score dès la 5e minute avant de doubler la mise peu avant l’heure de jeu. Comme souvent dans le derby, Romelu Lukaku y est allé de son but pour enfoncer le clou et rejoindre Cristiano Ronaldo au classement des buteurs (17 réalisations). Avec 57 buts en 23 matchs, l’Inter chasse les records et prend quatre points d’avance sur son rival.

• Inarrêtable Haaland

Il avait alimenté le comparatif des “jeunes prodiges du football mondial” avec Kylian Mbappé mercredi soir avec son doublé contre le FC Séville en Ligue des champions. Ce week-end, Erling Haaland a récidivé face à la lanterne rouge Schalke dans le derby de la Ruhr. Deux nouveaux buts, dont une merveille de ciseau, qui porte son total à 43 en 43 matches avec Dortmund depuis son arrivée il y a un peu plus d’un an. Le Borussia reste à 13 longueurs du leader, le Bayern Munich, qui s’est incliné face à l’Eintracht Francfort (2-1), toujours invaincu dans son antre de la Deutsche Bank Park.

• Everton triomphe enfin à Anfield, Sterling porte City

22 ans après, les Toffees tiennent enfin leur succès à Anfield. Décimés en défense, et même encore un peu plus ce samedi avec la blessure de leur capitaine Jordan Henderson, les Reds n’ont pas existé dans le derby de la Mersey (0-2) face à une vaillante équipe d’Everton qui avait parfaitement troussé son affaire. Les hommes de Carlo Ancelotti recollent à ceux de Jürgen Klopp au classement avec 40 points. Dans l’autre choc de Premier League, Arsenal n’a pas fait longtemps illusion face à City : un but au bout de deux minutes de jeu de Raheem Sterling a suffi aux Skyblues pour garder leurs 10 points d’avance sur United et Leicester.

• Morales fait chuter l’Atlético, Messi et le Barça en panne sèche

Qui est le seul joueur à avoir marqué sur les pelouses de l’Atlético et du Real ? Il s’agit du capitaine de Levante José Luis Morales. Lui et ses partenaires ont fait chuter les Colchoneros au Wanda Metropolitano (0-2), qui restent en tête de la Liga avec trois points d’avance sur leurs rivaux Merengue, vainqueurs 1-0 grâce à Casemiro sur la pelouse de Valladolid. Après la claque reçue par le PSG mardi dernier (1-4) en Ligue des champions, le Barça ne s’est pas rassuré dimanche au Camp Nou contre Cadix (1-1). Ultra dominateurs toute la partie et devant au score grâce à un penalty transformé par Messi, les Blaugrana ont offert le point du nul à leurs adversaires sur une grosse erreur de Clément Lenglet. Sale temps en Catalogne...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.