Cet article date de plus de quatre ans.

Ligue des champions dames : Montpellier et Lyon accèdent aux quarts

Il y aura deux clubs français en quarts de finale de la Ligue des champions féminine. Montpellier et Lyon se sont facilement qualifiés à l'issue de leur double-confrontation aux dépens respectivement de Brescia et Kazygurt. Après avoir gagné 3-2 à l'aller, les Héraultaises ont écrasé les Italiennes 6-0 au retour. L'OL a fait encore mieux contre les Kazakhes, battues 16-0 sur l'ensemble des deux matches (7-0, 9-0).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Les Lyonnaises, double tenantes du titre, fortes de leur score de 7-0 au match aller abordaient sereinement la rencontre devant les mener vers la qualification pour les quarts. Elles se rassurèrent très vite, dès la 12e minute, Majri ouvrant le score de ce qui s'avèrera au coup de sifflet final comme une véritable correction (9-0). A la mi-temps les Lyonnaises avaient déjà engrangé 4 buts sans en encaisser, mais pour les Kazakhes le plus dur était à venir avec pas moins de cinq buts supplémentaires en seconde période. Une victoire de Lyon acquise grâce, outre le but de Majri, à quatre buts d'Hegerberg (32, 36, 46, 58), un triplé d'Abily (43, 69, 83), et à un but de Cascarino (73).

Comme Lyon les Montpelliéraines avaient elles aussi remporté leur match aller à l'extérieur, mais sur un plus petit écart, 3-2 chez les Italiennes de Brescia ce qui devait les rendre plus prudentes à domicile. Mais très vite elles imposaient leur rythme et se rassuraient par un but de Dekker (19), suivi de deux réalisations de Jakobsson (25), puis de Veje (37). Au retour des vestiaires, elles avaient déjà fait la moitié du chemin (3-0). Il ne restait plus qu'à concrétiser. C'est Toletti (67), Léger (81), et Torrecilla (86) qui s'en chargèrent obtenant ainsi une facile qualification pour les quarts de finale où elle représenteront la France avec l'Olympique Lyonnais.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.