Levallois-Perret : une bagarre générale éclate dans le public lors d'un combat de boxe

L'affrontement a eu lieu, samedi, lors du Main event 5, l'un des rendez-vous les plus attendus des amateurs de boxe. Une groupe de supporters du boxeur Samir Kasmi serait à l'origine de la rixe, qui a conduit à l'évacuation de la salle.

Capture d\'écran du compte Twitter de Kevin Antoine, qui montre la bagarre lors d\'un tournoi de boxe à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), samedi 20 janvier.
Capture d'écran du compte Twitter de Kevin Antoine, qui montre la bagarre lors d'un tournoi de boxe à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), samedi 20 janvier. (KEVIN ANTOINE)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"On se serait cru dans une tribune de foot." Le Main event 5, événement très attendu des amateurs de boxe, a tourné court, samedi 20 janvier. En fin de soirée, dans la salle Marcel-Cerdan de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), des supporters en sont venus aux mains après s'être invectivés.

La compétition, organisée pour la cinquième fois, mettait en jeu six titres nationaux et internationaux, mais c'est un combat entre les boxeurs Marvin Petit et Samir Kasmi, tous deux en catégorie poids légers, qui a provoqué l'évacuation de la salle.

Un groupe de supporters très "agressifs"

"Au début, la soirée était tout à fait agréable et normale. Mais pour la première fois, un groupe de spectateurs qui supportait essentiellement les boxeurs locaux, s'est montré très bruyant. Ils avaient un haut-parleur, lançaient des chansons. Ils étaient très chauds", raconte Patrick Antoine, 62 ans, contacté par franceinfo. Le Normand, venu spécialement pour l'occasion avec son fils, Kevin, âgé de 34 ans, assure : "Les supporters de Samir Kasmi n'arrêtaient pas de crier 'tue-le', 'casse-le', ils étaient particulièrement agressifs." 

Le combat se déroule dans une ambiance particulièrement tendue, mais prend fin vers minuit, lorsque Marvin Petit met K.-O. son adversaire Samir Kasmi. "Alors là, les deux camps n'ont pas cessé de se provoquer, on entendait des 'fils de pute'", décrit Patrick Antoine. Excédé, le boxeur Marvin Petit aurait fini par inviter les supporters de son adversaire à "venir l'affronter sur le ring". Sans attendre, ces derniers ont traversé toute la salle "peut-être 25 mètres" pour monter sur le ring et affronter par la même occasion le camp adverse, témoigne Kevin Antoine 

Une trentaine de supporters environ se sont rués de l'autre côté de la salle, ils ont marché sur les spectateurs assis tranquillement sur le côté sur des chaises pliantes.Patrick Antoineà franceinfo

Le groupe aurait commencé à prendre les chaises, à les jeter partout dans la salle et à les utiliser pour frapper d'autres spectateurs. Sur des vidéos publiées sur Twitter, on voit des personnes se jeter des chaises et d'autres essayer de sortir de la salle dans la cohue. Les agents de sécurité ont évacué le public sous le bruit des sirènes d'alarme. "J’ai vu une personne de la sécurité faire sortir aussi vite que possible une personne âgée qui marchait très lentement", décrit Patrick Antoine. Selon Le Parisien, la bagarre aurait impliqué environ 200 spectateurs.

Une fois la salle évacuée, le rixe aurait continué à l'extérieur du Palais des sports, contre les forces de l'ordre, jusqu'à 1h25 du matin. "La police municipale est arrivée, elle a utilisé des bombes lacrymogène", assure Patrick Antoine. Selon Le Parisien, rien n'a été dégradé à l'extérieur du palais, un policier aurait été blessé en tombant. 

"C’est la première fois qu’on voit ça en trente ans d’organisation de tournois de boxe, a réagi Isabelle Balkany, première adjointe au maire (LR) de Levallois au Parisien. Je ne sais pas quelle mouche les a piqués." Son époux, Patrick Balkany, aurait assisté au tournoi mais serait parti vers 23 heures, avant que l'événement dégénère. "Des combats où des gens viennent soutenir un boxeur en particulier ça arrive, mais ça se passe toujours très bien, soutient Patrick Antoine, là, des gens étaient venus en groupe pour en découdre."