Les rassemblements de plus de 5 000 personnes interdits jusqu'au 30 octobre, des dérogations possibles

En déplacement à Montpellier, Jean Casteix a annoncé la prolongation de l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes. Des dérogations restent toutefois possibles, à la discrétion des préfets.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (GONZALO FUENTES / POOL)

"Tout cela est préoccupant". Le Premier ministre Jean Castex a manié l'euphémisme lors d'une conférence de presse devant le Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier, pour faire le point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. "25 nouveaux clusters sont identifiés chaque jour, contre environ 5 par jour il y a trois semaines" a souligné l'ancien responsable de la stratégie de déconfinement. Conséquence, les mesures sanitaires telles que le port du masque dans les lieux publics vont être renforcées. Les rassemblements de plus de 5 000 personnes resteront eux interdits jusqu'au 30 octobre, mais toujours avec la possibilité d'obtenir une dérogation. 

La décision reviendra aux préfets

Cette interdiction devait s'arrêter le 15 août pour les spectacles, concerts, foires et salons, puis le 31 août pour les enceintes sportives. Il reviendra aux préfets d'accorder les éventuelles dérogations "avec la vérification du strict respect des consignes sanitaires". Le président de Montpellier Laurent Nicollin a notamment demandé une autorisation pour accueillir 8 000 spectateurs lors de la réception de Lyon en Ligue 1, le 23 août.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.