Le XV de France sur le toit du monde, les Bleues en démonstration, Djokovic se rapproche de Nadal… Ce qu'il faut retenir du week-end de sport

Le week-end a été chargé en émotions sur la planète sport, entre l'accession au trône mondial des rugbymen tricolores, la victoire de Novak Djokovic à Wimbledon ou encore celle de Charles Leclerc en Autriche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le XV de de France, Novak Djokovic et les footballeuses tricolores ont marqué le week-end de sport, du 9 et 10 juillet 2022. (AFP)

Un nouveau week-end de sport passionnant, avec des émotions, des enseignements et des statistiques historiques. L'équipe de France de rugby a bouclé son année en or avec une victoire face au Japon, samedi 9 juillet, les Bleues ont brillé pour leur entrée en lice à l'Euro 2022 de football, dimanche. De leur côté, Elena Rybakina et Novak Djokovic ont remporté Wimbledon, Van Aert et Pogacar ont fait souffrir leurs adversaires sur le Tour de France, et Charles Leclerc a dompté le Red Bull Ring devant Max Verstappen.

Rugby : le XV de France, inarrêtable, termine la saison invaincu

Un succès de plus pour finir. Les Bleus ont remporté, samedi 9 juillet, leur second match de la tournée d'été contre le Japon (20-15), au Stade olympique de Tokyo. Menés à la mi-temps d'une rencontre jouée sous une chaleur étouffante, les hommes de Fabien Galthié ont réussi à renverser la situation. Grâce à cette nouvelle victoire, le XV de France termine la saison invaincu et égale son record de dix victoires consécutives, établi en octobre 1937. Les Bleus n'ont plus perdu depuis le mois de juillet 2021, en Australie.

Le Français Matthieu Jalibert face au Japon, le 9 juillet 2022 au Stade olympique de Tokyo. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Des victoires de prestige, comme celle face à la Nouvelle-Zélande en novembre 2021, et le Grand Chelem lors du Tournoi des six nations en mars, ont illuminé la saison. Cette succession de bons résultats permet ainsi aux Tricolores d'asseoir davantage leur surprématie en prenant, lundi, la tête du classement mondial. Il s'agit d'une première pour la France depuis l'instauration de ce classement en 2003. Les Bleus récupèrent la place jusqu'ici occupée par l'Afrique du Sud, championne du monde en titre, battue d'un rien samedi par le pays de Galles (12-13). Prochaine étape pour Antoine Dupont et les siens : la tournée d'automne en novembre. 

Wimbledon : Elena Rybakina nouvelle reine à Londres, septième sacre pour Novak Djokovic

Elena Rybakina a inscrit son nom dans l'histoire, samedi. En s'imposant face à la Tunisienne, Ons Jabeur, en finale du tournoi de Wimbledon (3-6, 6-2, 6-2), Elena Rybakina a remporté son premier titre majeur. Elle est aussi devenue la première Kazakhstanaise à remporter un tournoi du Grand Chelem depuis le début de l'ère Open.

Elena Rybakina avec son trophée après sa victoire en finale de Wimbledon (Royaume-Uni), le 9 juillet 2022. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

A 23 ans et 22 jours, la joueuse d'origine russe, naturalisée kazakhstanaise il y a quatre ans, est également devenue la plus jeune joueuse depuis Petra Kvitova en 2011 à soulever le trophée à Londres. Celle qui ne s'attendait "même pas à être encore à Wimbledon lors de la seconde semaine" n'a pu cacher son émotion après sa victoire. "Je n'ai pas les mots pour dire à quel point je suis heureuse", a-t-elle confié en conférence de presse.

Chez les hommes, le duel entre Novak Djokovic et Nick Kyrgios a été animé, dimanche. Avec la force de l'expérience, le Serbe l'a emporté sur le gazon du All England Lawn Tennis Club, en quatre sets (4-6, 6-3, 6-4, 7-6 [7-3]). "Djoko" a su garder son calme quand son adversaire australien a, au fil du match, craqué petit à petit. L'ancien n°1 mondial conquiert son septième titre à Wimbledon, à une longueur de Roger Federer. Il s'agit surtout de son 21e Grand Chelem, à peine un de moins que Rafael Nadal (22).

Euro 2022 : les Bleues cartonnent pour leur entrée en lice

Les joueuses de l'équipe de France ont réussi leur entrée à l'Euro. Sur la pelouse du New York Stadium de Rotherham (Royaume-Uni), les coéquipières d'une grande Grace Geyoro, auteure d'un triplé historique, ont survolé la rencontre face à l'Italie pour s'imposer largement (5-1), dimanche. Les Bleues ont offert un récital en première période, avec un pressing haut et une certaine rigueur, étouffant les Transalpines.

Grace Geyoro et Delphine Cascarino fêtent le troisième des Françaises face à l'Italie, lors de l'Euro 2022, le 10 juillet, à Rotherham (Royaume-Uni). (FRANCK FIFE / AFP)

Le second acte a cependant révélé les lacunes qui peuvent entourer ce onze de Corinne Diacre. Coupables de quelques errements défensifs, les Françaises ont même concédé un but sur une tête adverse à la suite d'une erreur de marquage. L'équipe de France affrontera la Belgique pour son deuxième match jeudi.

Tour de France : Van Aert et Pogacar héros du week-end, le show Jungels

L'heure était au premier test pour les favoris sur ce Tour de France, vendredi. Voulant frapper un grand coup, le maillot jaune et double tenant du titre, Tadej Pogacar, l'a emporté au sommet de la Super Planche des Belles Filles. Cependant, son rival de l'année dernière, Jonas Vingegaard lui a tenu la dragée haute avant d'être battu dans les derniers mètres.

Quel final dans cette septième étape ! La montée de la Super Planche des Belles Filles a tenu toutes ses promesses. Si Lennard Kämna a cru à la victoire, l'Allemand a été repris dans les derniers hectomètres par l'attaque de Jonas Vingegaard puis celle de Tadej Pogacar. Le maillot jaune s'impose d'un souffle devant le Danois. Côté Français belle satisfaction avec la 6ème place de David Gaudu et la 8ème place de Romain Bardet.

Dans une étape plus tranquille, samedi, un homme au gabarit imposant et au maillot vert est venu lever les bras non loin du Stade olympique de Lausanne (Suisse). Le Belge Wout van Aert s'est offert son deuxième bouquet sur cette Grande Boucle en devançant, au sprint, Michael Matthews et... Tadej Pogacar.

De son côté, le Luxembourgeois Bob Jungels a vécu une forme de résurrection sur la neuvième étape entre Aigle et Châtel, dimanche. Le coureur d'AG2R Citroën l'a emporté après un impressionnant raid solitaire de 62 kilomètres. Il a bien résisté au retour d'un certain Thibaut Pinot, auteur d'une belle remontée.

A l'aube de la deuxième semaine, Pogacar est donc solide leader, Vingegaard est son plus féroce rival, les Français Bardet et Gaudu sont en forme et Van Aert ne cesse d'impressionner.

Formule 1 : Charles Leclerc dompte le Red Bull Ring

Gagner sur un circuit qui porte le nom de l'écurie de son rival, voilà qui est fait. Le Monégasque Charles Leclerc a été le plus rapide, dimanche 10 juillet, pour franchir la ligne d'arrivée en tête du Grand Prix d'Autriche. Le pilote Ferrari a ainsi remporté son troisième succès de la saison devant la Red Bull de Max Verstappen et la Mercedes de Lewis Hamilton. Meilleur Français, Esteban Ocon a terminé cinquième.

Le GP d'Autriche a aussi été marqué par l'abandon de Carlos Sainz dans une monoplace en feu. Victime d'un accrochage dès le début de course et en difficulté par la suite, Sergio Pérez a aussi dû mettre la flèche. Au classement des pilotes, Verstappen reste solide leader avec 38 points d'avance sur Leclerc.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.