Le show Tyson Fury, le sacre de Remco Evenepoel, le retour de Fabio Quartararo... Ce qu'il faut retenir du week-end en sport

Le sacre d'Evenepoel en Belgique, le triomphe français au Portugal ou encore le coup double de Verstappen en Italie : retour sur un riche week-end de sport.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Tyson Fury, Remco Evenepoel et Fabio Quartararo. (AFP)

Un jeune prodige belge sacré sur les routes ardennaises entre Liège et Bastogne en cyclisme, un solide néerlandais vainqueur sur les routes italiennes en F1, et un boxeur britannique inoxydable sur le ring de Wembley : le week-end sport a une nouvelle fois été riche en émotions. Retour ce qu'il ne fallait pas rater.

Liège-Bastogne-Liège : l'avènement d'Evenepoel

La Belgique attendait Wout Van Aert, les Quick Step roulaient pour Julian Alaphilippe, mais c’est finalement Remco Evenepoel qui a triomphé dans les rues de Liège. Pour sa première participation à la Doyenne des classiques, le prodige de 22 ans n’en espérait pas tant, lui qui affectionne cette course plus que toute autre. Mais après la chute de son coéquipier Alaphilippe à 60 km de l’arrivée (le Français a été évacué en ambulance), Evenepoel a pris les choses en main.

Magnifique victoire pour Remco Evenepoel sur Liège-Bastogne-Liège 2022 ! Pour sa première Doyenne, le petit prince du cyclisme belge a réalisé un numéro exceptionnel en attaquant à 29 kilomètres de l'arrivée dans la Côte de La Redoute. C'est un triplé pour la Belgique avec Quinten Hermans et Wout Van Aert qui complètent le podium.

Leader par intérim du Wolf Pack, le jeune loup a montré les crocs dans la côte de la Redoute, à trente kilomètres de la ligne d’arrivée. Son attaque tonitruante a laissé tous les autres favoris au tapis. Rien ne pouvait arrêter Evenepoel, aérien, qui a repris les membres de l’échappée un à un avant de finir en solitaire. Une victoire de patron pour le crack belge qui participait pour la première fois à Liège-Bastogne-Liège. Vainqueur dans les Ardennes, Remco Evenepoel tient le premier monument de sa carrière, à tout juste 22 ans.

F1 : Verstappen fait coup double

Sur le circuit d’Imola, on s’attendait à un week-end rugissant pour Ferrari, sous les yeux de milliers de tifosi de la Scuderia. Mais l’écurie au cheval cabré a finalement été éclipsée par les taureaux de Red Bull. Car en ce week-end de double Grand Prix, c’est bien Max Verstappen qui a dompté Charles Leclerc. Et plutôt deux fois qu’une. Lors de la course sprint du samedi, le Néerlandais a d’abord pris le meilleur sur le Monégasque en le doublant dans l’avant-dernier tour.

Et rebelote le dimanche, pour la course “classique”, rendue instable par une météo plus bretonne qu’italienne. Après un départ totalement raté, Charles Leclerc a subi les évènements, malgré sa deuxième position sur la grille de départ. Doublé par Sergio Perez alors que Max Verstappen filait déjà en tête, le pilote Ferrari a de surcroît commis une sortie de piste en fin de course, qui l’a fait glisser à la sixième place. Dur week-end pour Ferrari, qui a également vu Carlos Sainz sortir de piste dès le départ. En plus de la victoire, Max Verstappen a obtenu le point du meilleur tour et revient donc à 27 points de Leclerc au général.

Moto GP : doublé français au Portugal

Le patron est de retour. Il aura fallu attendre le cinquième Grand Prix de la saison, mais Fabio Quartararo a enfin retrouvé les joies d’une victoire. Le Français, champion du monde en titre, a pour cela éclaboussé le GP du Portugal de toute sa maîtrise avec sa Yamaha. Parti en cinquième position, Quartararo a réussi un départ canon pour revenir aux avants-postes d’entrée, avant de prendre définitivement la tête et de littéralement s’envoler avec plusieurs secondes d’avance.

Grâce à cette neuvième victoire en carrière, le Français a réalisé un joli coup double en prenant par la même occasion les commandes du championnat du monde avec l'Espagnol Alex Rins (Suzuki). Parti en pole, l’autre Français, Johann Zarco, a, lui, signé son deuxième podium de la saison après sa troisième place en Indonésie en mars et pointe à la cinquième place au général. Un beau week-end portugais pour les Tricolores, qui voudront remettre ça dès la semaine prochaine en Espagne.

Ligue des champions féminine : l'OL prend une option pour la finale

Des pénalités et des boulettes : c'était le menu de la demi-finale aller de la Ligue des champions féminine franco-française entre Lyon et le PSG. A l'heure de quitter le Groupama Stadium après leur défaite 3-2, les Parisiennes, plombées par trois erreurs de leur gardienne Barbora Votikova, ont de quoi avoir des regrets. Le PSG avait pourtant pris le match par le bon bout, grâce à l'ouverture du score précoce de Marie-Antoinette Katoto.

Mais remises dans le match par l'égalisation de Wendie Renard sur penalty, les Lyonnaises ont ensuite pris les devants par Macario, déjà à l'origine du penalty. Et au retour des vestiaires, l'Américaine a signé un doublé pour donner de l'air à l'OL, avant que Dudek ne réduise l'écart sur penalty à l'heure de jeu. Résultat des courses : l'OL aborde le match retour avec un maigre avantage. Rien n'est donc fait pour savoir qui affrontera le vainqueur de Barcelone-Wolfsburg en finale.

Boxe : la dernière symphonie du "Gipsy King"

A 33 ans, Tyson Fury a sans doute disputé son dernier combat samedi au stade Wembley de Londres. Et devant 94 000 supporters, le champion du monde WBC des poids lourds a conservé sa couronne face à son compatriote Dillia Whyte. Le “Gipsy King” a, par la même occasion, étendu sa série d'invincibilité à 33 combats, pour un nul. Pour son premier rendez-vous à domicile depuis 2018, Fury a livré un combat intelligent, épuisant peu à peu son adversaire sans être flamboyant.

C’est au sixième round que Fury a fait parler la poudre, avec un uppercut colossal venu assommer Whyte. K-O dans les bras de l’arbitre, Whyte n’a pu reprendre le combat. Après avoir annoncé à plusieurs reprises que ce serait sa dernière sortie, Tyson Fury va pouvoir couler une douce retraite avec les 150 millions de dollars que lui rapportent cette victoire. Même si beaucoup pensent que cette retraite n’est qu’un coup de bluff. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.