Cet article date de plus de cinq ans.

La Turquie domine la République Tchèque et entretient l'espoir d'une qualification

Moribonde et deux fois battue en deux matches, la Turquie a relevé la tête en battant la République Tchèque (2-0) lors de son dernier match de poules de l'Euro 2016. Cette victoire, obtenue grâce à des buts de Yilmaz et Tufan, permet aux Turcs de croire encore à la qualification pour les 8es de finale.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mal partis dans cet Euro, les Turcs vont-ils se qualifier ? (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

La Turquie peut remercier Michel Platini. Sans un Euro à 24, elle ne serait pas en France (3e de leur groupe de qualification) et sans le repêchage des quatre meilleurs troisièmes pour les 8es de finale, les joueurs de Fatih Terim seraient éliminés. Ils auraient sauvé l'honneur en battant la République Tchèque (2-0) mais ils seraient rentrés à la maison mercredi. Ce mardi soir, ils espèrent toujours accéder au tableau final. L'équation pour l'atteindre est d'ailleurs assez simple: l'Irlande et la Suède ne doivent respectivement pas battre l'Italie et la Belgique. Dans ce cas, et seulement dans ce cas, la Turquie accrocherait l'ultime strapontin en 8e de finale. Inespéré après les deux premières rencontres (défaites face à la Turquie et l'Espagne).

Le miracle turc

Il faut le dire, la qualification turque serait un miracle. Sa victoire face à la République Tchèque n'en est pas tout à fait un mais elle y ressemble. Certes la Turquie a ouvert rapidement la marque par Yilmaz (10') à la réception d'un centre de la recrue du Borussia Dortmund, le jeune Emre Mor excellent dans ce match, mais les Tchèques ont globalement dominé la partie, frappant souvent, cadrant souvent aussi mais ne trouvant pas la faille. Un manque de réussite qui leur coûte cher, eux qui étaient en excellente position pour aller chercher l'une des quatre places de meilleurs troisièmes. Le manque d'efficacité des Tchèques les exposaient au break turc, chose faite peu après l'heure de jeu sur une frappe puissante de Tufan (65'). Un but d'une importance capitale puisqu'il place la Turquie devant l'Albanie au jeu des troisièmes de groupe. Ne reste plus qu'aux Turcs d'avoir les yeux rivés sur les écrans mercredi à 21 heures devant Italie-Irlande et Suède-Belgique. Et espérer cette fois que la logique soit respectée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.