Cet article date de plus d'un an.

La pluie repousse les débuts de l'UTS de Mouratoglou

La pluie a empêché le coup d'envoi samedi à Biot, près de Nice sur la Côte d'Azur, de l'Ultimate Tennis Showdown (UTS), et repoussé à dimanche les premiers matches de cette compétition imaginée par Patrick Mouratoglou dans un format destiné à attirer un nouveau public.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ADRIAN DENNIS / AFP)

La volonté de Patrick Mouratoglou est de proposer dans l'enceinte de son Academy, dans l'arrière-pays niçois, un nouveau type de compétition dont l'objectif est d'attirer un public plus jeune: sur cinq week-ends d'affilée, à raison de dix matches par week-end, dix joueurs choisis par l'organisation pour leur talent, leur personnalité et leur style de jeu, s'affrontent sous la forme d'un championnat. Puis les six mieux classés jouent une phase à élimination directe (les 2 premiers directement qualifiés pour les demies, les 4 suivants en quarts).

La formule s'exonère de nombreux éléments qui ont fait du tennis l'un des sports majeurs dans le monde: le code de conduite, le public, les médias, les traditions, les instances et même certaines règles.

Un plateau relevé pour lancer la compétition 

En outre, "pour équilibrer" les matches, les joueurs ont à disposition des "cartes UTS" qu'ils peuvent utiliser pour se donner momentanément un avantage (3 balles de service ou point gagnant compte triple, par exemple), ou au contraire infliger un handicap à l'adversaire (qui peut par exemple être privé d'une balle de service).

Pour cette première édition, sont engagés Dominic Thiem (3e mondial), Stefanos Tsitsipas (6e), Matteo Berrettini (8e), David Goffin (10e), Benoît Paire (22e), Richard Gasquet (50e), Feliciano Lopez (56e), Lucas Pouille (58e), Alexei Popyrin (103e) et Dustin Brown (239e).

Mouratoglou, qui est le coach de Serena Williams, espère que l'UTS va devenir un circuit parallèle au circuit ATP, mais assure ne pas vouloir entrer en concurrence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.