Cet article date de plus de huit ans.

La pluie, l’ennemi numéro 1 du spectateur de Roland-Garros

Les averses de ce mardi et celles prévues pour les deux prochains jours sur la Porte d’Auteuil sont redoutées par les fans de tennis, privés d’une bonne partie de leur spectacle favori. Surtout que les modalités de remboursement ne sont pas en leur faveur…
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le court Philippe-Chatrier vide sous la pluie

Les spectateurs ont la possibilité de se faire rembourser leur billet en cas d’intempéries, grâce à l’assurance pluie souscrite par la Fédération Française de Tennis (FFT) : 50% du prix du billet s’il y a moins de deux heures de jeu, 100% s’il y a moins d’une heure de jeu.

Couvrir le Central Phillippe-Chatrier

La durée des matches s’apprécie par rapport au temps de jeu sur le court principal auquel aura accès l’acheteur ou le bénéficiaire du billet. S’agissant des courts annexes, la durée des matches s’apprécie par rapport au temps de jeu le plus long constaté sur l’un des courts annexes.

Depuis 30 ans, les modalités de remboursement sont de moins en moins favorables aux spectateurs qui repartent parfois sans avoir vu la fin d’un match ou d’un set. Un toit sur le Central semble vraiment indispensable dans un futur proche. Ca tombe bien, c’est prévu dans le plan d’agrandissement de Roland-Garros qui doit normalement s’achever en 2018 ou 2019.

Les conditions générales de vente sont consultables sur le site de la billetterie www.rolandgarros.fft-tickets.com

Vidéo: comment Marion Bartoli gère les aléas météo

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.