La France va-t-elle enfin se lancer dans l’aventure olympique ?

L’éventuelle candidature de Paris pour accueillir les JO de 2024 est un serpent de mer. François Hollande y est favorable, il a d'ailleurs rencontré le nouveau président du CIO, Thomas Bach, à Dakar, fin novembre. Le CIO se réunit aujourd’hui et demain à Monaco pour dresser le cahier des charges des futures Olympiades.

(François Hollande s'est déclaré début novembre "favorable" à une candidature de Paris aux JO de 2024 © Maxppp)

Le CIO, qui attribue les Olympiades, se réunit à Monaco ce lundi et demain pour redessiner les contours des Jeux. Une réunion qui devrait accoucher d’un nouveau cahier des charges, ce qui intéresse de près les Français.

Certes, la candidature française n’est pas au menu de cette session extraordinaire du CIO, mais les tenants du projet parisien sont attendus dans les couloirs du Forum Grimaldi, sur le Rocher.  Pour prendre une dernière fois la température, avant de rendre leur verdict. Car c’est eux qui doivent juger si la candidature française pour les Jeux de 2024 est viable. Leurs conclusions sont attendues fin janvier, le temps d’adapter leur discours aux nouvelles exigences du CIO qui seront votées d’ici mardi soir.

 

Au total, 40 mesures, souhaitées par Thomas Bach, le nouveau président du comité olympique, pour réformer les Jeux, pour qu’ils soient plus simples, plus flexibles, plus accessibles, mais aussi moins coûteux. Un nouveau cahier des charges précieux pour les défenseurs de la candidature française avant de remettre leur étude. Ce sera ensuite à l’Etat et aux collectivités territoriales concernées de prendre leur décision d’ici cet été. La candidature devra être déposée au plus tard en septembre.