Cet article date de plus d'onze ans.

La France en bronze en relais mixte

L'équipe de France mixte de biathlon en relais a remporté la médaille de bronze d'une course remportée par la Norvège devant l'Allemagne. Marie-Laure Brunet, Marie Dorin, Alexis Boeuf et martin Fourcade terminent assez loin des Norvégiens, mais rapportent déjà la première médaille de ces Mondiaux de biathlon à la France. Rappelons que cette discipline avait été la plus prolifique aux JO de Vancouver l'an dernier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

Les années se suivent et pourraient bien se ressembler. Un an après la razzia de Vancouver (6 médailles), les biathlètes français ont repris leurs habitudes en montant sur le podium dès la première course des Mondiaux, en Russie, le relais mixte. Associant deux femmes (2x6km) et deux hommes (2x7.5km), cette course est pressentie pour faire son entrée au programme olympique lors des Jeux d'hiver de Sotchi en 2014. Cela explique que les nations n'aient pas galvaudé cette épreuve, la France notamment alignant le quatuor Marie-Laure Brunet, Marie Dorin, Alexis Boeuf et Martin Fourcade. En piochant au tir à huit reprises, soit autant que l'Allemagne mais une fois de plus que la Norvège, la France n'a pas pu se mêler à la lutte pour la victoire, finissant à 1'16" des Norvégiens, renforcés par l'inusable Ole Einar Bjoerndalen. Ce dernier a ainsi pu remporter le 15e titre mondial de sa carrière, en tant que troisième relayeur, décrochant ainsi un sacre qui manquait dans sa vitrine. Le sextuple champion olympique doit une fière chandelle au jeune Tarjei Boe à qui il avait transmis le relais en 2e position à 24 secondes de l'Allemagne. Boe, leader de la Coupe du monde à 22 ans, n'a fait qu'une bouchée de Michael Greis avec deux sans-faute au tir. Les Mondiaux font relâche vendredi avant les épreuves de sprint samedi et de poursuite dimanche, dont Boe, plus encore que Bjoerndalen, fait figure de grand favori au même titre que son compatriote Emil Hegle Svendsen, ménagé jeudi, et le Français Martin Fourcade.

Réactions

Martin Fourcade (FRA/médaillé de bronze en relais mixte): "C'était un peu dur, car on était un peu loin avant le relais d'Alexis (Boeuf), ce n'est jamais plaisant de mal commencer. Après Alexis, je savais que la médaille était jouable. Je savais aussi que je ne pouvais pas faire mieux que le bronze. Je suis content d'apporter cela à toute l'équipe. C'est bien de commencer comme cela. Physiquement, je n'étais pas mal, pas d'inquiétudes à avoir pour la suite. Cette course m'a permis de bien rentrer dans ce Championnat. La situation était difficile et j'ai bien réussi à gérer au niveau de la pression".
Alexis Boeuf (FRA/médaillé de bronze en relais mixte): "C'est ma première médaille dans un grand rendez-vous, je suis content d'autant qu'elle montre la valeur de tout un pays. On savait qu'on avait une belle chance, cela a été dur d'aller la chercher, mais Martin (Fourcade) a fait un super temps sur les skis, je crois qu'il va être dur à battre sur ces Championnats".
Marie-Laure Brunet (FRA/médaillée de bronze en relais mixte): "On doit une fière chandelle aux garçons, car ils font tout le boulot. Cela a été plus dur pour moi avec deux pioches chaque fois. Je n'ai pas réussi à être assez relâchée au tir. Les Mondiaux commencent bien, c'est particulièrement bien pour notre équipe de commencer par cette médaille là, car elle récompense tout un groupe, les athlètes, les coaches et les techniciens".
Stéphane Bouthiaux (entraîneur de l'équipe de France masculine): "On sait l'importance de bien commencer un championnat. On sait maintenant qu'on ne rentrera pas sans rien. On était tendu ce matin, tous, le staff comme les coureurs. Cela va nous libérer. Cela serait décevant de ne pas faire d'autres podiums au vu de ce qu'on a fait cet hiver. Le moment décisif dans ce relais est l'entrée en jeu d'Alexis Boeuf qui a nous a ramené dans la course au podium, Martin fait ensuite un très beau relais pour aller chercher la médaille".

Résultats

1. Norvège 1 h 14:22.5 0 pénalités 7 recharges
(Tora Berger, Ann Kristin Flatland, Ole Einar Bjoerndalen, Tarjei Boe)
2. Allemagne à 22.9 0 8
(Andrea Henkel, Magdalena Neuner, Arnd Peiffer, Michael Greis)
3. France 1:16.2 0 8
(Marie-Laure Brunet, Marie Dorin, Alexis Boeuf, Martin Fourcade)
4. Suède 1:35.8 1 10
5. Italie 1:55.1 0 9
6. Russie 3:08.4 3 11
7. Autriche 3:17.0 1 10
8. Ukraine 3:20.4 2 9
9. Finlande 3:24.2 1 10
10. Belarus 3:54.3 1 10
NB: chaque relayeur a deux séances de tir, une couché, une debout, avec trois recharges, ou "pioches", possibles par séance. En cas d'échecs, pénalité de 150 m.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.